Les candidats ayant obtenu le nombre de suffrages suffisant pour le second tour avaient jusqu'à mardi 18 heures pour valider leur liste.

Alsace-Champagne-Ardennes-Lorraine

Alors qu'elles étaient 171 avant le premier tour, on ne compte désormais plus que 46 listes. Seules les listes ayant obtenu au moins 10 % des voix (7,5 en Corse) pouvaient se maintenir, et seules celles qui ont obtenu au moins 5 % des voix étaient en mesure de fusionner avec d'autres listes arrivées en tête. Le fait majeur de l'entre-deux-tours est le maintien du candidat PS Jean-Pierre Masseret dans le Grand Est, pourtant arrivé troisième : Solférino lui a aussitôt retiré l'investiture.

En tout, il y aura 10 triangulaires gauche-FN-LR et centre, une quadrangulaire en Corse. En Outre-mer, il y aura quatre duels où le FN ne sera pas présent tandis que la droite sera seulement présente à La Réunion. 

Les candidats maintenus :  Florian Philippot (FN ), Philippe Richert (LR-UDI-MoDem), Jean-Pierre Masseret (Divers gauche - anciennement PS).

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.