Christophe Castaner a récemment été rabroué par le Premier ministre Edouard Philippe. Et pour cause. Le ministre de l'Intérieur s'est régulièrement retrouvé au centre de l'attention, et pas forcément pour les bonnes raisons...
AFP

Christophe Castaner se fait passer un savon en Conseil des ministres

Christophe Castaner est averti. Dans son édition web, Le Point révèle cette anecdote plutôt embarrassante pour le ministre de l’Intérieur : il a eu droit à un remontage de bretelles. La remontrance n’est pas venue d’Emmanuel Macron avec qui il partage pourtant plus qu’un simple engagement politique, mais de la part du Premier ministre Edouard Philippe.

Publicité

Lors du Conseil des ministres du 1er avril, le chef du gouvernement a "de manière inhabituelle", repris la parole après le président de la République, pour rappeler à ceux autour de la table qu’être ministres c’est "24 heures sur 24, y compris en termes de comportement".  Une référence aux alors récentes frasques de Christophe Castaner ?

Publicité

Depuis quelques temps, le remplaçant de Gérard Collomb, soutien d’Emmanuel Macron depuis la première heure, s’est illustré par quelques boulettes mémorables. Parfois un peu malgré lui.

Parmi les erreurs indélébiles, il y a cette scène qui s’est déroulée dans un restaurant de nuit parisien. Mi-mars, plusieurs magazines people dévoilent en effet des images de Christophe Castaner enchaînant les shots de vodka et visiblement très proche d’une jeune femme n’étant pas son épouse. Embarrassé, le locataire de la place Bauveau se contentera d’évoquer "un cadre totalement privé". Ce soir-là, Christophe Castaner avait rejoint une soirée organisé par le judoka Teddy Riner.

A la suite de cette "incartade", d’autres petites polémiques ont suivi…