Dans un couple, nombreuses sont les concessions. Il n'est pas rare que l'un des deux finisse par mettre sa carrière de côté pour son partenaire. Surtout s'il est une personnalité connue.

Etre "femme de" est parfois compliqué. Et Isabelle Saporta en a fait les frais. C'est dans un entretien au Parisien, qu'elle a annoncé mardi 28 mai, quitter son poste à RTL. Cela fait suite à son apparition le 26 mai dernier, aux côtés de son compagnon, Yannick Jadot, tête de liste de la liste Europe-Ecologie Les Verts aux élections européennes.

La journaliste a en effet subi des attaques sur les réseaux sociaux, ainsi qu’en interne, pour avoir dissimulé sa relation avec l’écologiste. On lui reproche de ne pas s’être mise en retrait durant la campagne, comme sa consœur, Léa Salamé, afin que son impartialité ne soit pas remise en cause. Cette fervante défenseur de l'écologie n'a pourtant jamais occulté ses opinions. 

Isabelle Saporta, une journaliste engagée

Passée par Europe 1, RMC mais aussi France 2, elle exerce le métier de journaliste depuis une vingtaine d’années. Elle est éditrice et auteure notamment du livre Le Livre noir de l’agriculture, paru en 2011. Celle qui présentait "C’est comme ça", un billet d’humeur très engagé sur RTL, n’a jamais caché ses opinions politiques, ni son combat pour l’écologie.

"Je pensais que ce n'était pas ma place de journaliste. Mais en même temps, cette bataille on l'a tellement menée ensemble, c'était un peu notre victoire", déclare-t-elle le lendemain du scrutin au magazine Paris Match. La journaliste explique avoir aidé son compagnon dans l’ombre "à écrire ses discours et préparer ses interventions". Après avoir longuement hésité à s’afficher à ses côtés, elle déclare au Parisien en avoir eu marre de cette "tartufferie".

Elle souhaite maintenant "assumer sa fibre politique". Elle a d'ailleurs annoncé dans le quotidien "monter un comité d’experts autour de Yannick", mais ne pas délaisser ni son métier d’auteur, ni sa passion pour le terrain.

Face aux critiques qu’elle essuie depuis quelques jours, elle affirme qu’il y a "toujours eu une étanchéité totale entre sa relation avec Yannick Jadot et son travail de journaliste" et ajoute qu’elle n’a pas "perdu son doctorat, son diplôme de Sciences Po, ses vingt ans de journalisme ni sa carte de presse pas plus que ses neurones parce qu’elle est en couple avec Yannick Jadot". Elle n'est pas la seule journaliste et compagne de politique à avoir essuyé des critiques. 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.