La présentatrice de l'Emission politique, Léa Salamé, doit tirer sa révérence. Elle devra s'absenter un long moment, voici les raisons de son départ.
AFP

Léa Salamé quitte provisoirement France Inter et France 2

Elle rend l’antenne. Suite à l’annonce de la candidature de son compagnon, Raphaël Glucksmann aux élections européennes, Léa Salamé a indiqué son retrait provisoire de France Inter et France 2. La journaliste politique et la direction de France Inter ont "pris la décision d’acter [son] retrait de l’antenne dès la fin du mois de mars au regard de sa situation personnelle."

Avant-hier encore, elle déclarait à Gala: "s’il y a conflit d’intérêts, j’arrêterai". Et bien c’est chose faite. La présentatrice signera son retour le 27 mai, au lendemain du vote des élections européennes. En attendant, l’interview politique en matinale de France Inter se fera sans Léa Salamé. C’est Alexandra Bensaid qui assurera son remplacement. Elle quitte également l’Emission politique, diffusée sur France 2, que Thomas Sotto continuera d’animer seul. En revanche, son départ dans l’émission culturelle Stupéfiant n’est pas prévu.

Léa Salamé : elle tient à sa neutralité

Cette décision prise "en plein accord" coïncide avec les déclarations que Léa Salamé a faites lors de son interview dans Gala au sujet des choix politiques de son compagnon. Elle disait alors : "ce qui compte le plus à [ses] yeux depuis quinze ans, c’est [sa] neutralité politique"

D’ailleurs, la direction de France Inter a tenu à "saluer [sa] volonté de protéger l’intégrité de son métier de journaliste" avant d’ajouter qu’en s’éloignant de l’antenne plusieurs semaines avant le début de la campagne "elle crée une jurisprudence qui l’honore".

Son confrère Thomas Sotto, avec qui elle co-présente l’Emission politique a également souhaité encourager Léa Salamé dans sa démarche. Via un tweet, il a applaudi son "éthique irréprochable" et lui a recommandé un retour rapide "dans nos yeux […] et dans nos oreilles". Un message qui a suscité diverses réactions de la part des internautes, dont le mécontentement de certains. 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.