Depuis plus de 35 ans, la journaliste politique Christine Ockrent partage la vie du médecin et ex-ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner. Retour sur une histoire d'amour politico-médiatique.
AFP

Christine Ockrent et Bernard Kouchner, "un tandem au moins autant politique que conjugal"

Entre Bernard Kouchner et Christine Ockrent, c’est une histoire qui dure. Leur rencontre remonte aux années 1980. À l’époque, Kouchner, médecin militant dans le secteur humanitaire cofonde l’association Médecins sans frontières et Médecins du Monde. Christine Ockrent, deuxième femme à présenter le journal télévisé de 20 heures est quant à elle, l’une des figures phares du journalisme à l'américaine.

Côté coeur, le "French doctor" est marié à l’écrivaine Evelyne Pisier, la mère de son fils Julien, né en 1970, et de Camille et Antoine, nés en 1975. Alors que ses trop nombreuses missions à l’étranger dérangeait son ex-femme, ce ne sera pas le cas de Christine Ockrent. "C’est ça qui m’intéresse. Bernard n’est sûrement pas un mec qui revient à six heures et demie du soir avec sa petite serviette. Je n’ai pas choisi ce genre de vie et je n’ai pas choisi ce genre d’homme", confessa d’ailleurs la journaliste au biographe de son conjoint, Michel-Antoine Burnier. En 1986, Christine Ockrent donne naissance à leur fils Alexandre, aujourd’hui acteur de cinéma et de théâtre.

Le couple forme un duo très puissant : elle la journaliste "à l'américaine", lui, l’humanitaire ambitieux. "C’est un tandem au moins autant politique que conjugal. Ce sont des personnages ambitieux, attirés par le pouvoir et l’argent", analyse Vincent Hugeux, grand reporter à l’Express et co-auteur d’une enquête sur le couple. Il ajoute : "Bernard Kouchner, c’est la construction d’une icône légitime, c’est le type courageux qui va soigner les plus démunis mais qui, au fil des années, devient plus fasciné par l’argent et les puissants. De son côté, Christine Ockrent a été, pour beaucoup de femmes journalistes, une icône mais c’est aussi un personnage féroce, anguleux, et cupide".

À partir du 18 mai 2007, Bernard Kouchner intègre le gouvernement Fillon sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Il devient alors ministre des Affaires étrangères et européennes et investit le Quai d’Orsay. En 2008, sa concubine prend la tête de l’Audiovisuel Extérieur de la France (aujourd’hui renommé France Médias Monde), la société-mère des chaînes France24, RFI et TV5 Monde notamment. Cette prise de poste choquera de nombreuses personnes qui pointeront les possibles conflits d’intérêts entre les deux partenaires.

Christine Ockrent quitte l’AEF en mai 2011 mais assure que cela n’est pas lié directement à la nomination de son concubin au Quai d’Orsay. La journaliste politique se tourne aujourd’hui vers l’écriture : elle publie en 2016 un ouvrage sur la présidentielle américaine intitulé Clinton / Trump : l'Amérique en colère.

Les rumeurs d’un mariage à Rome prennent de l’ampleur à la fin de l’année 2010. Pourtant, les deux tourtereaux ne se sont toujours pas passer la bague au doigt. "On est concubins et fiers de l’être", revendique Christine Ockrent sur le plateau de Tout le monde en parle lors d’une interview en 2003.

Après 37 ans de vie commune, aucun nuage ne semble menacer leur idylle politico-médiatique. "Bernard et moi, ce sont deux vies qui se sont croisées presque enroulées l'une à l'autre", déclarait la journaliste dans L’Express en 2009. En septembre 2010, elle confit d’ailleurs au magazine Gala aimer "comme au premier jour", son conjoint parce qu’il est "plein de légèreté" et qu’il la "fait rire".

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.