Michel Sapin s'est illustré d'une drôle de manière auprès des députés de l'hémicyle. Alors qu'il se livrait à la traditionnelle séance des questions au gouvernement, le ministre des Finances a fait une faute de français remarquée.
© AFPAFP

 © AFP

Michel Sapin serait-il fâché avec la langue française ?

Invité à répondre par un parlementaire dans le cadre des "Questions au gouvernement", Michel Sapin ne s'est pas fait remarqué que par sa voix cassée. Visiblement sous le coup de la fatigue, celui-ci a commis involontairement une faute de conjugaison.

"L'endettement de la France n'a pas cessé de croisser", a-t-il lâché, inventant ainsi un néologisme à la place du verbe "croître".

Une bourde qui n'a pas échappé aux parlementaires de l'opposition

L'erreur de Michel Spain a été relevée immédiatement par ses adversaires de droite et des brouhahas se sont rapidement fait entendre dans les rangs du Palais Bourbon.

Une occasion également pour l'opposition de moquer le ministre sur les réseaux sociaux. La députée UMP de la Marne et vice-présidente de l'Assemblée nationale, Catherine Vautrin, en a posté un commentaire sarcastique sur Twitter :

"L'Europe pour être forte a besoin d'une Europe forte"

Quelques minutes après, Michel Sapin a récidivé lorsque Manuel Valls est interpellé par le député UMP Alain Chrétien sur son plan d'économies, ce dernier lui reprochant un manque de réformes structurelles. Là encore, la langue du ministre des Finances a fourché : "L'Europe pour être forte a besoin d'une Europe forte". Le Parti socialiste s'est chargé de corriger les erreurs d'expression de son représentant ministériel :

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.