Comment faire une demande de pension de réversion ?

La pension de réversion est une rente qui est versée par le régime de retraite du conjoint décédé au conjoint survivant. Cette pension permet à bien des retraités de percevoir jusqu’à 54% des droits auxquels un conjoint décédé pouvait prétendre s’il travaillait dans le secteur du privé, ou jusqu'à 60% dans le secteur public. Le montant exact perçu dépendant à la fois du type de parcours de l’individu décédé et des revenus qu’il ou elle percevait à la retraite. Bien souvent, cette aide s’avère salvatrice pour les femmes, qui souffrent d’importantes inégalités de revenus tout au long de leur carrière et même encore à la retraite. Afin d’en bénéficier, il est nécessaire de remplir certaines conditions pour en faire officiellement la demande. Âge, ressources… Planet vous détaille l’ensemble des démarches et critères pour bénéficier de cette aide financière. Nos journalistes vous accompagnent afin de savoir quand et comment remplir votre formulaire de pension de réversion. 

Pension de réversion : comment la calculer ?

Salariés du privé, tels que les professions libérales, les artisans, commerçants ou industriels, ou salariés du public… Les montants et conditions de versement varient d'une caisse à l’autre. Planet vous aide à démêler le vrai du faux pour vous permettre de calculer combien vous êtes en droit de toucher selon le régime de retraite de votre conjoint décédé. Dans la fonction publique, pour profiter de la pension de réversion, la durée du mariage peut également entrer en compte. Vous pourrez découvrir en détails quelle durée de mariage est nécessaire pour pouvoir percevoir la pension de réversion. 

Pension de réversion : quels sont les délais à connaître ?

La pension de réversion, une fois attribuée, est versée par l’ensemble des caisses de retraites auprès desquelles le défunt assuré a été amené à cotiser. Dans tous les cas, il ne faut pas trop attendre avant de la demander car son versement n’est pas automatique et vous avez douze mois, suivant le décès pour l’obtenir. Une démarche à ne pas repousser si vous ne souhaitez pas perdre vos droits. Il faut en effet procéder à la demande de cet argent avant le premier anniversaire du décès de votre conjoint ou conjointe, au risque sinon de perdre les pensions de l’année en cours

Pendant la pandémie, la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) avait notamment fait savoir qu’entre le 16 mars et le 3 mai 2020, il manquait plus de 11 000 demandes de pension de réversion par rapport aux chiffres recensés les années précédentes. Nos journalistes vous accompagnent donc dans ces démarches en vous expliquant tous les délais à connaître pour demander le versement de cette pension selon votre situation individuelle.  

Il est à noter que la durée de traitement du dossier peut varier considérablement en fonction de la difficulté de celui-ci, mais passé quatre mois sans réponse, c’est que la demande a malheureusement été refusée. Il est toutefois possible d'accélérer le processus de demande de réversion. À condition, bien sûr, de savoir comment s’y prendre ! Quelques astuces permettent alors de faciliter les démarches.

Pension de réversion : dans quels cas peut-on la perdre ?

Si en théorie, la pension de réversion est versée à tous les conjoints de retraités dont le partenaire est décédé, sous réserve de remplir quelques autres conditions, dans la pratique, il est toutefois possible de la perdre. Remariage, âge inférieur à la limite prévue, violences conjugales, que vous soyez fonctionnaire ou que vous travaillez dans le privé, découvrez dans ce dossier l’ensemble des cas de figure qui pourraient vous priver de cette allocation. Il y a également des possibilités pour priver votre ex-conjoint de la pension de réversion avant votre décès.