Votre conjoint s'en est malheureusement allé vers les Champs-Elysées et il vous faut désormais affronter la retraite seul(e). Fort heureusement, il existe un dispositif pour vous épauler : la pension de réversion. Mais comment en bénéficier ?
Sommaire

De nombreux bénéficiaires potentiels de la pension de réversion ne la demandent pas. Et pour cause ! Il n’est jamais simple de savoir avec précision quelles démarches engager pour profiter de ce dispositif bouclier qui protège essentiellement les femmes. Elles représentent en effet 88% des personnes touchant une prestation à l’issue de la mort d’un conjoint ou d’un ancien époux. C’est d’ailleurs là tout le principe de la réversion : reverser aux partenaires survivants tout ou partie de la rente à laquelle le défunt avait droit. Le montant exact perçu dépendant à la fois du type de parcours de l’individu décédé et des revenus qu’il ou elle percevait à la retraite (ou aurait perçu, si le glas a sonné plus tôt qu’il n’aurait dû).

Bien souvent, cette aide s’avère salvatrice pour les femmes, qui souffrent d’importantes inégalités de revenus tout au long de leur carrière et même encore à la retraite. Malheureusement, en profiter implique engager des démarches parfois décourageantes, indique le site spécialisé Retraite.com. Le chemin de croix à parcourir diffère en effet de celui menant à la cessation d'activité. Récapitulatif des éléments à toujours garder en tête… et tout particulièrement dans les tristes circonstances du trépas d’un ancien époux.

Demander sa réversion : par où commencer ?

La première étape, après avoir signalé le décès de son ancien compagnon ou de son ancienne compagne, consiste à déposer le formulaire de demande de la pension de réversion. Il est accessible directement depuis le site de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav). Pour toute réversion complémentaire, il faudra cependant se tourner vers le régime dont dépendait l’assuré : l’Agirc-Arrco pour les anciens salariés du privé, les retraites de l’État pour les ex-agents de la fonction publique.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.