En 2022, la situation des conjoints de retraités change. Récapitulatif des grandes évolutions.
Retraite : réversion, veuvage... Ce qui a changé pour les conjoints cette annéeIstock
Sommaire

Les choses changent.L’année 2022 aura apporté un certain nombre de bouleversements, en matière de retraite ! Une bonne partie des assurés devraient en effet toucher une prime de 100 euros pour les aider à faire face à l’inflation constatée en 2021, qui résulte notamment de la gestion économique de la crise sanitaire. En outre, toutes les pensions issues du régime général ont également été revalorisées de 1,1%. Ce n’est pas aussi pour éviter aux retraités un manque à gagner, mais cela minimise tout de même la casse. D’autant plus que les complémentaires aussi ont progressé, quoique un peu moins : elles ont grimpé, en tout et pour tout de 1%, ainsi que le rappelle le magazine spécialisé Notre-Temps sur son site.

Force est de constater, néanmoins, que certaines évolutions ne concernent pas que les Françaises et les Français ayant d’ores et déjà mis un terme à leur carrière professionnelle. Ainsi, certains indépendants ont eu droit à des trimestres de retraite gratuits en raison de l’impact de l’épidémie sur leur capacité à exercer leur activité tandis que le revenu nécessaire pour pouvoir en valider un auprès de l’Assurance retraite a progressé. Augmentation du Smic oblige…

Les conjoints de retraités aussi ont droit à des changements !

Les conjoints de retraités n’ont pas été oubliés non plus. Trois évolutions importantes les concernent en effet cette année. La première, poursuivent nos confrères, porte sur l’un des sujets les plus communs en matière de cessation d’activité : la réversion

Le plafond annuel de ressource des régimes alignés, qui regroupe les salariés mais aussi les artisans et les commerçants, a été revalorisé. En 2022, il ne faut donc pas toucher plus de 21 985,60 euros par an pour pouvoir prétendre à la réversion dès lors que l’on vit seul(e) et 35 176,96 euros si l’on a retrouvé l’amour. Il en va de même pour les professions libérales (hors avocats), mais pas pour les réversions issues de retraites complémentaires, qui ne sont pas soumises à des conditions de ressources.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.