Préparation de l'enterrement, succession, demande de pension de réversion… S'il peut être difficile de gérer la partie administrative lors du décès d'un conjoint, mieux vaut ne pas tarder. Voici les conditions à respecter pour ne pas passer à côté de la réversion.

La réversion d’une pension de retraite n’est pas automatique, même après un décès. Il revient donc à vous de la demander. Mieux vaut d’ailleurs ne pas tarder pour monter votre dossier. Idéalement, il faut le faire dans les 12 mois suivant la date du décès du conjoint ou de l’ex-conjoint. Vous pourrez ainsi bénéficier de la prestation et des versements dès le 1er jour du mois suivant le décès de l’assuré. Que se passe-t-il si vous dépasser ce délai ?

Pension de réversion : pourquoi il ne faut pas attendre plus d’un an

En revanche, si vous passez ce délai d’1 an, la pension de réversion sera attribuée seulement à partir du 1er jour du mois suivant la date de réception de la demande. Vous perdrez alors plus d’une année de salaire complémentaire, prévient le site pension-de-réversion.fr.

À noter cependant que dans le régime de la fonction publique, "si vous faites votre demande tardivement, le rappel des sommes dues au titre de la réversion concerne les 4 années antérieures à la demande", peut-on lire sur le site. Vous n’êtes donc pas obligé de vous presser pour ce régime. Vous passerez tout de même durant plusieurs mois à côté d’un complément de revenus.

Pour percevoir cette réversion, une seule demande suffit pour :

  • le régime général,
  • le régime des salariés et non salariés agricoles (MSA),
  • le régime de Sécurité sociale des travailleurs indépendants,
  • les régimes de base des professions libérales (sauf avocats),
  • le régime des cultes

Il faudra ensuite compléter le formulaire Cerfa n°13364*02.

"Si la personne décédée était sous le régime complémentaire des salariés Agirc-Arrco, vous devrez vous adresser à la caisse du défunt ou au Cicas (Centre d’Information Retraite)", précise le site.Pour les fonctionnaires, il faut utiliser le formulaire Cerfa 11979*06.

Voici les 5 conditions requises pour en profiter :

  • Avoir été marié avec le défunt
  • Avoir + de 55 ans
  • Ne pas dépasser un certain montant de ressources
  • Fournir un acte de naissance
  • Faire sa demande au bon organisme
Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.