C'est son ancienne femme qui, de nouveau, propulse Michel Fourniret sur le devant de la scène. Monique Olivier, qui fut la complice du tueur en série vient de fragiliser son alibi dans l'affaire Estelle Mouzin.
Michel Fourniret : la déconcertante attitude de l’ogre des Ardennes face aux enquêteursAFP

Michel Fourniret : un "pervers" qui torture les familles de victimes même après ses crimes

"C’est sa perversité : il joue avec les enquêteurs et la justice", assure Didier Seban, avocat de la famille Mouzin, aux micros de RTL. Il parle, évidemment, de Michel Fourniret. Le tueur en série est connu pour avoir été plusieurs fois condamné à la réclusion criminelle à perpétuité Il a été reconnu coupable de cinq meurtres et deux assassinats de femmes, mais aussi de jeunes filles en France comme en Belgique. 

Les récentes déclarations de son ancienne compagne et complice, Monique Olivier, fragilisent considérablement son alibi dans une nouvelle affaire, qui mobilise la justice depuis des années : la disparition d’Estelle Mouzin. "Il a dit depuis le départ ‘je n’avouerais que si les enquêteurs travaillent et m’apportent les éléments’", rappelle Me Seban, pour qui une telle attitude illustre clairement la volonté du tueur de s’amuser avec les autorités et les familles de victimes.

Et, de fait, ce n’est pas la première fois que Michel Fourniret se fait remarquer par qu’il nargue les forces de police et les familles. "Il est difficile de faire pire que ce que j’ai fait", n’hésitait-il pas à lâcher devant les parents de Céline Saison, l’une des femmes qu’il a violées et tuées, au tribunal. "Sans vergogne", expliquait Libération à l’époque, en 2008. Le quotidien titrait sur le silence et l’insolence du forestier des Ardennes.

Quand il avoue, Michel Fourniret ne le fait pas à moitié : il va jusqu’à choquer les policiers. "C’est impressionnant de voir Michel Fourniret avouer comme un robot, mécanique, comme on parle d’un démarreur de voiture", expliquait à la barre Daniel Bourgard, commandant de la PJ de Reims. Le tueur, assurait le procureur "prend du plaisir à revivre les horreurs qu’il a commises".

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.