Sur le papier, il est coupable d'avoir tué 7 personnes. Mais certains spécialistes pensent qu'il pourrait en avoir tué beaucoup plus…
Michel Fourniret, 7 mai 2008AFP

Michel Fourniret : de nouvelles révélations sur le tueur en série ?

Déjà condamné pour cinq meurtres et deux assassinats, Michel Fourniret est soupçonné du meurtre de deux jeunes filles dans l’Yonne. C’est pour établir la vérité que les enquêteurs ont décidé de prolonger son déplacement à Saint-Cyr-les-Colons (Yonne) ce mercredi, près de 30 ans après les faits. Il était déjà sur place le mardi 25 septembre, rapporte Ouest France.

"Michel Fourniret a été entendu à 6 reprises entre février et mars. Lors de ces auditions, il a avoué les meurtres de Joanna Parrish et de Marie-Angèle Domece, qu’il avait déjà reconnu en creux dans différents courriers. C’est pourquoi la justice réactive ce dossier aujourd’hui", analyse Stéphane Bourgoin, spécialiste français des tueurs en série. Toutefois, attendre de nouveaux aveux du tueur est faire fausse route, explique-t-il. "Il est manipulateur. C’est un véritable joueur d’échec. Et il sait pertinemment qu’en dire plus ne lui rapportera rien : il n’a donc pas de raison de parler", estime l’écrivain. "Il apprécie les reconstitutions parce qu’il aime être au centre de l’attention", souligne-t-il.

A lire aussi : "Nordahl Lelandais n’est pas un amateur", un spécialiste nous dresse son profil

Pourtant, il y a de nombreuses autres morts dont Michel Fourniret pourrait peut-être parler. "Estelle Mouzin, Farida Hammiche… Au total, on peut légitimement penser que le "monstre des Ardennes" a tué 16 ou 17 personnes, soit 6 à 7 de plus que ce qu’estiment les enquêteurs", révèle Stéphane Bourgoin à Planet. Une théorie qu’il évoque en détail, dans son livre à paraître, L’ogre des Ardennes (éditions Grasset). "Entre les années 1990 et 2000, il était très actif criminellement. A cette époque, il vole des armes, agresse des gens… Pourtant, il n’aurait tué personne. C’est difficile à croire", juge le spécialiste, qui a étudié le dossier Fourniret par le passé. "En outre, Michel Fourniret a possédé plusieurs terrains, qui n’ont jamais fait l’objet d’une enquête policière. Il est tout à fait possible que des cadavres y soient enterrés. On ne le saura que lorsqu’ils auront été fouillés", poursuit-il.

Aux yeux de l’expert, l’implication de Michel Fourniret dans la disparition et le meurtre d’Estelle Mouzin ne fait que peu de doute. "En 2008, il a voulu rencontrer le père de la victime, qui a refusé. Il avait reconnu à demi-mot l’avoir tuée dans une lettre peu de temps auparavant", rappelle Stéphane Bourgoin. "Il a fort probablement tué une jeune fille au pair en Belgique, en 2003. Elle était baby-sitter et n’a jamais été identifiée, malgré les tentatives des autorités belges. Son épouse, Monique Olivier, a assisté à la scène du haut des escaliers", ajoute le spécialiste.

Michel Fourniret : un tueur sordide qui aime le macabre ?

Si le tueur en série n’a probablement pas avoué tous ses crimes, il ne "ment jamais" quand il décide finalement d’en parler, assure l’écrivain. "Jusqu’à présent, Michel Fourniret n’a jamais menti quand il a avoué. Et il n’a jamais été avare de détails sordides ou macabre. Quand il dit avoir trucidé une victime, il aime ensuite préciser ce qu’il a fait exactement."

En plus de dévoiler un nombre effrayant de victimes potentielles, Stéphane Bourgoin doit également publier l’intégralité de l’expertise psychologique du violeur pédophile condamné en 2008. "C’est un document qui n’a jamais été rendu public. Au total pour les compagnons Fourniret et Olivier, il fait environ 120 pages", explique celui qui s’est entretenu avec 77 tueurs.

Les récents aveux de Michel Fourniret ne devraient rien changer à sa situation, rappelle l’auteur de L’ogre des Ardennes. "Il est déjà condamné à la réclusion criminelle à perpétuité incompressible. Il ne risque rien de plus. Mais il est important qu’il soit tout de même condamné pour permettre le deuil des familles des victimes".

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.