Michel Fourniret, accusé d'avoir tué Farida Hammiche comparait depuis mardi devant les juges. Dès le premier jour du procès, il a détaillé pourquoi il a commis tous ses crimes... Sa motivation est des plus sordides.
AFP

La raison des meurtres commis par Michel Fourniret : son obsession de la virginité

Le procès de Michel Fourniret et son ex-épouse Monique Olivier a commencé ce mardi 13 novembre devant la cour d’assises des Yvelines à Versailles. Cette fois, "l’ogre des Ardennes" ne comparaît pas pour des affaires de viols et meurtres de jeunes filles, mais pour l’assassinat de Farida Hammiche, qu'il aurait tuée en 1988 après qu’elle l’ait conduit au butin du "gang des postiches", rapporte 20 Minutes.

Lors de ce nouveau procès, Michel Fourniret, déjà condamné à la perpétuité incompressible pour les viols et assassinats de sept jeunes filles âgées de 12 à 22 ans, a de nouveau évoqué l’origine de son obsession de la virginité qui l'a motivé à commettre ses crimes.

"Elle n'a pas eu une vie, mais des vies", dit-il au cours d’un échange avec Maître Didier Seban, un des avocats des parties civiles, au sujet de sa première épouse qu’il pensait vierge mais qui ne l’était pas lors de leur mariage en 1962. Un fait dont le résultat est "irréversible" selon le violeur pour qui "rien ne serait arrivé" si sa première femme avait été vierge.

A lire aussi : Michel Fourniret : nouvelles révélations choc sur l’ogre des Ardennes

La raison des meurtres commis par Michel Fourniret : "une dame qui manquait par trop d'inexpérience"

"Mettez-vous dans la peau d'un gamin puis d'un adolescent […] qui arrive au mariage pas peu fier de se marier puceau. Ce type-là, ce connard, épouse puceau une dame de sept ans, trois mois et 18 jours son aînée, mais qui manquait par trop d'inexpérience", s’emporte le tueur en série.

Et de lancer avec virulence à Maître Seban : "C'est comme un obus explosif dans votre tête. Pigé, mec ?". Agé de 76 ans, Michel Fourniret paraissait affaibli à l’ouverture de l’audience. Pourtant, il n’a pas fallu longtemps pour que le ton monte lors de cet échange.

"L’ogre des Ardennes" est décrit encore aujourd’hui par les experts comme étant "ni curable ni réadaptable et présent[ant] une dangerosité criminelle intacte malgré son âge", indique 20 Minutes. A l’époque, l’assassin avait souvent expliqué ses crimes par le fait qu’il "devait chasser au moins deux vierges par an", rappelle L’Obs.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.