Plus de 30 ans après le meurtre du petit Grégory, les enquêteurs privilégient la piste du complot familial, nourri par la jalousie envers la réussite sociale des parents de la victime. Villemin, Jacob, Laroche, Bolle... Il est parfois difficile de se retrouver dans cet arbre généalogique où s'entremêlent passions, colères et rivalités. Voici les clés pour mieux comprendre les liens familiaux au coeur de l'enquête - et les histoires de chacun.
Affaire Grégory : l'arbre généalogique des quatre familles au coeur de l'enquêteAFP
Sommaire

Lépanges-sur-Vologne, 16 octobre 1984. Ce jour est devenu tristement célèbre pour être celui où le corps de Grégory Villemin a été retrouvé dans une rivière des Vosges. Pieds et poings liés par des cordelettes, l'enfant âgé de quatre ans portait encore son anorak bleu et son bonnet en laine quand son corps a été repêché. Quelques heures plus tôt, la victime disparaissait mystérieusement du jardin de la maison familiale, alors que sa mère se trouvait à l'intérieur du domicile. Après plus de trente ans de recherches et de rebondissements, les enquêteurs privilégient désormais la piste du complot familial, motivé par une certaine jalousie envers la réussite sociale de Jean-Marie et Christine Villemin. 

Murielle Bolle, Bernard Laroche, Jacky Villemin, Marcel Jacob... Il est parfois difficile de se retrouver parmi les nombreux protagonistes qui rythment l'un des faits divers les plus médiatisés de France. Pour mieux comprendre cet immense arbre généalogique, Planet vous propose d'explorer en profondeur les différentes branches de la famille Villemin. 

Affaire Grégory : l'arbre généalogique de la famille Villemin

Le tragique arbre généalogique des Villemin commence par Albert Villemin, le premier membre de la famille à avoir reçu des menaces anonymes de la part d'un corbeau. D'après Le Journal du Dimanche, l'auteur de ces obscures lettres souhaitait qu'il se "suicide" et qu'il se "pende". Cet homme, né en 1930, n'est autre que le père de Jean-Marie Villemin, et donc le grand-père du petit Grégory. Il est appelé "le chef" par le corbeau. Abandonné par sa mère à l'âge de dix ans et orphelin de père, Albert rencontre Monique Jacob à l'usine. Le couple se marie en 1953 et fait six enfants : Jacky, conçu hors mariage, Michel, Jacqueline, Jean-Marie, Gilbert et enfin Lionel. Aux 17 ans de son aîné, Monique fait une confidence inattendue : Jacky n'est en réalité pas le fils d'Albert. Dans ses courriers, le volatile défend Jacky, surnommé "le bâtard", et reproche aux autres membres de la famille de le mettre de côté. 

Voici les couples formés par les enfants Villemin, selon le site Police Scientifique

  • Jacky Villemin épouse Liliane Jacquel, avec qui il a un enfant, Eric
  • Michel Villemin épouse Ginette Leconte, avec qui il a deux enfants : Daniel et Christelle.
  • Jacqueline Villemin épouse Bernard Noël
  • Jean-Marie Villemin épouse Christine Blaise, avec qui il a quatre enfants : Grégory, Julien, Emelyne et Simon.  
  • Gilbert Villemin épouse une certaine Marie-Christine, dont le nom de famille est inconnu.
  • Lionel Villemin n'a pas eu de partenaire à notre connaissance. 

Affaire Grégory : Monique et Albert Villemin ont-ils caché un lourd secret familial ?

Quel a été le rôle des membres du clan Villemin dans la disparition et le meurtre de Grégory ? Pour de nombreux membres de la famille, une chose est sûre : Monique Villemin, décédée le 19 avril 2020, détient la clé de l'énigme. Au cours d'une audition, les enquêteurs auraient demandé à Albert Villemin si sa femme et lui cachaient "un secret familial concernant la mort de Grégory". Le patriarche se serait emporté, mais n'aurait pas dit un mot. Toutefois, selon Le Journal du Dimanche, celui que la victime surnommait "Pépère" aurait dit un jour qu'il perdrait sa femme s'il venait à parler un jour. 

Par ailleurs, la voix de Daniel, fils de Michel et Ginette, a été reconnue dans l'un des enregistrements téléphoniques du corbeau. La mère de ce dernier a été arrêtée en 2017, puis relâchée dans le cadre de l'affaire. 

Moins d'un an après la mort de Grégory, sa mère est victime d'une terrible rumeur, en partie causée par les médias. Christine Villemin est accusée d'avoir tué son fils, et est inculpée le 5 juillet 1985 pour assassinat. Si elle est libérée moins de deux semaines plus tard, elle devra attendre huit ans pour bénéficier d'un non lieu. 

Née Jacob, Monique Villemin appartenait à une famille qui a connu, elle aussi, son lot de péripéties. Que sait-on de la famille Jacob ? 

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.