Plus de trente ans après le meurtre de leur petit garçon, Christine et Jean-Marie Villemin continuent de se battre pour connaître la vérité. Ils pensent savoir quelles personnes sont impliquées.
Meurtre du petit Grégory : l’intime conviction de ses parentsAFP

Ils attendent des réponses depuis plus de 35 ans. Grégory Villemin a été enlevé devant le domicile de ses parents le 16 octobre 1984 et son corps a été retrouvé quelques heures plus tard, pieds et mains liés. Depuis, Christine et Jean-Marie Villemin cherchent à savoir qui est responsable de la mort de leur petit garçon, alors âgé de quatre ans. L’affaire Grégory a très vite fasciné les Français, mettant au jour des tensions entre différents membres de la famille et des menaces multiples. 35 ans après le début de l’affaire, les parents du petit Grégory n’ont pas perdu espoir et pensent toujours que le meurtrier de l’enfant peut être retrouvé.

Affaire Grégory : la conviction de Christine et Jean-Marie Villemin

L’affaire a récemment connu un nouveau rebondissement avec l’annulation de la garde à vue de 1984 de Murielle Bolle. Interrogée par les policiers, l’adolescente accusait à cette époque son beau-frère Bernard Laroche d’avoir kidnappé Grégory Villemin, affirmant l’avoir vu faire. Des accusations sur lesquelles elle est revenue par la suite. La cour d’appel de Paris estime que la garde à vue de la jeune fille de 15 ans n’était pas recevable car Murielle Bolle était mineure et n’était pas accompagnée d’un représentant légal ou d’un avocat. Elle n’aurait pas non plus été notifiée de son droit à garder le silence.

Ce nouveau rebondissement relance-t-il l’affaire ou met-il un terme à la piste Bernard Laroche ? 35 ans après l’enlèvement de leur fils, les parents de Grégory Villemin sont convaincus que Bernard Laroche, le cousin de Jean-Marie Villemin, est coupable. Dans une interview accordée à RTL, leur avocat explique qu’ils sont "convaincus (…) que Bernard Laroche a enlevé l’enfant, que Murielle Bolle se trouvait dans le véhicule avec sa belle-sœur au moment de l’enlèvement de l’enfant, et nous pensons que Murielle Bolle, gamine de 15 ans, a pu ne pas réaliser que Laroche participait à la commission d’un crime".

Les époux Villemin ne souhaitent pas que Murielle Bolle soit une nouvelle fois mêlée à l’affaire, mais ils pensent connaître le déroulé de la disparition de leur fils. Selon eux, il n’y a pas un seul coupable, mais plusieurs.

Remportez un chèque cadeau de 500€ et offrez-vous un vélo électrique en participant au grand jeu concours.

Vidéo : Affaire Maëlys : ce que Nordhal Lelandais a avoué

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.