Des chercheurs ont créé une technique de super-résolution pour des simulations cosmologiques grâce à des réseaux neuronaux. Elle réduit considérablement le temps de calcul nécessaire et permet de simuler de grands volumes de l'Univers en haute résolution sur une simple carte graphique.
Des simulations cosmologiques avec un temps de calcul considérablement réduit

Pour découvrir les secrets de l’Univers, comme la matière noire ou l’énergie noire, les chercheurs travaillent à partir de simulations cosmologiques. Le problème est que les méthodes actuelles les obligent à choisir entre une simulation en haute résolution d’un petit volume de l’espace, ou calculer une grande zone de l’Univers avec une résolution beaucoup plus basse.

Dans un article publié dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, des chercheurs de l’université Carnegie-Mellon, aux États-Unis, décrivent comment ils ont découvert une technique pour accélérer les simulations grâce à l’intelligence artificielle. Ils ont eu recours à des réseaux neuronaux antagonistes génératifs (GAN) pour mettre au point une forme de super-résolution, semblable à l’upscaling utilisée sur les téléviseurs pour améliorer la qualité d’une vidéo basse définition. Un des réseaux part d’une simulation basse résolution et doit inventer...

Pourquoi nous donnons le bilan de compétence pour seulement 0€ – Ce n’est pas une erreur de prix ! Cliquez ici pour en savoir plus >