Selon un rapport de l'Académie nationale des sciences, de l'ingénierie et de la médecine des États-Unis, il est urgent de faire évoluer les systèmes de sécurité par chiffrement pour se préparer à l'avènement d'ordinateurs quantiques capables de casser en très peu de temps les technologies de cryptage existantes.

Le chiffrement est aujourd’hui le pilier de tous les systèmes de défense cyber. Qu’il s’agisse de protéger les données personnelles et les communications des particuliers ou de sécuriser des réseaux ultra sensibles, le principe repose sur l’idée qu’il faudrait au supercalculateur le plus puissant un temps incommensurable pour casser les algorithmes de cryptage.

Publicité
Toutefois, cette construction sécuritaire pourrait s’effondrer avec l’arrivée d’ordinateurs quantiques qui promettent un bond exponentiel dans la puissance de traitement et pourraient casser le meilleur chiffrement existant. Nous sommes encore très loin d’une telle réalité, mais un groupe d’experts de l'Académie nationale des sciences, de l'ingénierie et de la médecine des États-Unis a décidé de tirer la sonnette d’alarme.

Des standards de chiffrement « post quantique »

Dans leur rapport intitulé Quantum Computing Progress and Prospects (2018), ils estiment qu’il est urgent de... > Lire la suite sur Futura

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité