Abel Ferrara, le réalisateur de The June Project, le film largement inspiré de l’affaire DSK-Diallo, accuse Anne Sinclair de "bloquer" la sortie de son œuvre.

©Abaca Press

Dévoilée il y a quelques mois, la bande-annonce du film consacrée à l’affaire DSK-Diallo avait donné le ton de l’œuvre et jeté comme un pavé dans la marre. Depuis, Anne Sinclair, l’ex-épouse de Dominique Strauss-Kahn qui a été éclaboussée par cette affaire, ferait tout pour empêcher la sortie du film. C’est en tout cas ce qu’a affirmé son réalisateur, Abel Ferrara, lors d’une interview accordée aux Inrocks. Avançant l’idée d’un véritable complot, celui-ci a expliqué qu’Anne Sinclair se servirait du fait que les "banques sont gérées par son crew (bande)" pour "bloquer le film".

"C’est elle qui a l’argent"Selon lui, la journaliste chercherait non seulement à protéger sa propre image mais également celle de celui qui a partagé sa vie pendant plusieurs années. "C'est elle qui a l'argent. Comment est-il sorti de prison ? Comment l'affaire a-t-elle été classée ? Comment t'expliques que l'on n'ait pas eu un rond de la France pour faire ce film ?", s’est ainsi interrogé Abel Ferrara. Et alors que la date de sortie de son film n’a toujours pas été annoncée malgré une bande-annonce dévoilée en mai dernier, le réalisateur a confié : "Elle essaie encore de bloquer le film. Peut-être qu’elle y parviendra".

Publicité
Une bande-annonce très chaudeAdaptation cinématographique de l’affaire DSK,  véritable scandale dans lequel l’ex-patron du FMI avait été accusé d’agression sexuelle par Nafissatou Diallo, une femme de chambre du Sofitel de New York, The June Project promet d’ores et déjà de faire couler beaucoup d’encre. Outre les acteurs choisis  (Gérard Depardieu pour incarner DSK et Jacqueline Bisset pour Anne Sinclair), l’œuvre est en effet composée de scènes parfois très dénudées. Et pour cause : le réalisateur a voulu mettre l'accent sur les pratiques sexuelles de Dominique Strauss-Kahn.

Vidéo : regardez la bande-annonce de The June Project