Réponse : Georges Clemenceau. Découvrez le nouvel épisode de notre série "Les petites phrases de l'histoire expliquées"!

 

Spécialiste des mots d’esprits, la plupart du temps vachards et ironiques sans oublier d’être souvent grivois, Georges Clemenceau fit ce curieux parallèle pour définir les régimes dictatoriaux. Un autre jour, amené un jour à donner une définition de la démocratie, il déclara : "La démocratie, c'est le pouvoir pour les poux de manger les lions".

A lire aussi Qui a dit : "Le 10 mai, les Français ont franchi la frontière qui sépare la nuit de la lumière" ?

Mais s’il se montra autoritaire, notamment quand, ministre de l’intérieur, il lutta contre des grèves ouvrières, Clemenceau tenait la démocratie pour un bien aussi critiquable que précieux et il se battit de toutes ses forces pour la préserver.

Publicité
Chef du gouvernement pendant la seconde partie de la guerre de 14, il y gagna le surnom de "Père la victoire". Ce qui ne l’empêcha pas, lorsque les difficultés de l’après-guerre s’accumulèrent et que les Allemands refusèrent de payer les dommages de guerre, d’être surnommé par certains "Perd la victoire"…

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

mots-clés : Citation, Histoire

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité