Réponse : Jean Jaurès. Découvrez le nouvel épisode de notre série "Les petites phrases de l'histoire expliquées" !

Le 30 juillet 1903, Jean Jaurès se rend au lycée Lapérouse d’Albi, invité à l’occasion de la distribution des prix de fin d’année. Il connaît bien les lieux : il fut élève de cet établissement. L’enfant du pays a 47 ans, il est député de la circonscription voisine de Castres (Tarn) et président du tout jeune parti socialiste fondé l’année précédente. Il est célèbre pour ses talents d’orateur et ses convictions pacifistes.

Devant les élèves du lycée, il prononce ce jour-là un "discours à la jeunesse" dans lequel il réaffirme son attachement à l’humanisme républicain et son opposition résolue à la guerre. A trois reprises, il donne sa définition du courage : pour lui, c’est d’abord "aimer la vie et regarder la mort d’un regard tranquille ; c’est ensuite "dominer ses propres fautes" ; c’est enfin "ne pas livrer sa volonté au hasard des impressions".

Publicité
Lui qui récusait la fatalité de la guerre et s’y opposait de toutes ses forces n’assista pas conflit qu’il redoutait tant : Jean Jaurès fut assassiné la veille du déclenchement de cette première guerre mondiale qui allait envoyer à la mort beaucoup de ces jeunes auxquels il s’était adressé à Albi ce jour d’été 1903… 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

mots-clés : Citation, Histoire, Phrase

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité