Réponse : le comte N.-A. de Salvandy en 1830. Découvrez le nouvel épisode de notre série "Les petites phrases de l'histoire expliquées" !

Le 31 mai 1830, le duc d’Orléans, frère du roi Charles X, reçoit au Palais-Royal le roi de Naples, en visite à Paris, et quatre mille invités sont de la fête.  On danse, on boit, on mange et rien ne semble devoir troubler cette atmosphère joyeuse. Le duc d’Orléans croule sous les compliments de ses hôtes, éblouis par les magnificences de la réception. Pourtant l’un d’eux, le diplomate et écrivain Narcisse-Achille de Salvandy, lui adresse ces mots que la presse répètera et qui resteront célèbres : "C’est une fête toute napolitaine, Monseigneur, nous dansons sur un volcan".

Publicité
En faisant ainsi allusion au Vésuve, le volcan qui domine Naples – la fête était donnée en l’honneur de son roi – et qui anéantit Pompéi, de Salvandy évoquait la situation du pouvoir royal pendant que l’aristocratie dansait... Une situation pour le moins explosive : quelques jours plus tôt, le roi Charles X avait dissous la Chambre, le ministère Polignac avait subi un vote de défiance, l’administration était la cible de purges et l’opposition républicaine avait enfin réussi à s’unir.

Deux mois plus tard, Charles X allait être contraint d’abdiquer. La formule de Salvandy, qui évoquait l’inconscience devant un danger imminent, se révéla étonnamment prémonitoire...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

mots-clés : Volcan, Citation, Histoire

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité