Véritable bijou de technologie, le Concorde est malheureusement devenu une pièce de musée après 27 ans d'existance. Sa non rentabilité ainsi que l'accident de Gonnesse ont eu raison de l'avion supersonique. 14 ans après le drame, Planet.fr vous invite à redécouvrir l'histoire de cette légende de l'aviation civile. 
Retour sur l'histoire du Concorde en photos

Retour sur l'histoire du Concorde en photos

1/18
Retour sur l'histoire du Concorde en photos

Construit dans les années 50, le Concorde a décollé pour la première fois le 2 mars 1969 pour un vol d'essai. En octobre 1969, il passe pour la première fois à la vitesse supersonique (dépassant la vitesse du son qui est de 1 224 km/h !).
Il faudra attendre 1975 pour voir les premiers vols commerciaux du Concorde proposés par Air France et British Airways.

Pompidou et le Concorde

2/18
Pompidou et le Concorde

Le premier président à effectuer un vol officiel à bord du Concorde fut Georges Pompidou, le 7 mai 1971.
Sur cette photo, l'ancien président de la République Française est sur la passerelle du concorde, à Orly, en décembre 1974, en partance pour les Açores.

Pompidou et le Concorde

3/18
Pompidou et le Concorde

Voici une autre photo du président George Pompidou durant son voyage aux Açores à bord du Concorde.
L'avion supersonique a souvent été affrété pour des vols présidentiels, la cabine était alors transformée en bureau et comportait même des chambres à coucher !

Concorde : les plus belles photos

4/18
Concorde : les plus belles photos

Lorsque l'appareil n'est pas affrété et réaménagé pour des vols présidentiels, la cabine du Concorde comporte deux rangées de deux sièges confortables.
Voici une vue de la cabine dans les années 70.

Retour sur l'histoire du Concorde en photos

5/18
Retour sur l'histoire du Concorde en photos

Sièges espacés, personnel aux petits soins : ce cliché donne un aperçu du confort à bord du Concorde (ici, durant un vol commercial à la fin des années 70).

La vitesse du Concorde

6/18
La vitesse du Concorde

Toujours dans la cabine du Concorde, voici le machmètre, l'outil qui affiche la vitesse en vol de l'appareil.
Il est ici à plus de Mach 2,03, c'est à dire plus de deux fois la vitesse du son (Mach 1 correspondant à la vitesse du son), ce qui équivaut à plus de 2 400 km/h !

Retour sur l'histoire du Concorde en photos

7/18
Retour sur l'histoire du Concorde en photos

En dehors de ses ailes en "double delta", le Concorde est reconnaissable grâce à son nez : une étrave unique qui lui permet de mieux fendre l'air et de prendre plus de vitesse.
Prouesse technologique, le nez du Concorde pouvait s'incliner ou se redresser de plusieurs degrés, prenant différentes positions selon les phases de vol (décollage, atterrissage, ascension, descente...).

Retour sur l'histoire du Concorde en photos

8/18
Retour sur l'histoire du Concorde en photos

Nous voici maintenant dans le cockpit du Concorde, dans les années 70 en compagnie du commandant de bord, Pierre Dudal, à droite, et de Richard Puyperoux, le co-pilote.
Les vols commerciaux supersoniques ont relié, jusqu'en 1977, Londres à Bahreïn et Paris à Rio de Janeiro avant de pouvoir desservir New York.

Retour sur l'histoire du Concorde en photos

9/18
Retour sur l'histoire du Concorde en photos

De 1977 à 1983, le Concorde a desservi plusieurs destinations dont Caracas, Dakar, Washington, New York...
A partir de 1983, les Concordes d'Air France ne desservent plus que la liaison Paris - New York avec un trajet d'un temps record de trois heures et demie !

Les hôtesses du Concorde

10/18
Les hôtesses du Concorde

Le Concorde, synonyme de luxe et de raffinement, a fait travailler plusieurs grands couturiers ! Ici deux des hôtesses de l'air portent les uniformes d'hiver créés pour elles par Nina Ricci, alors que les deux autres présentent celui de la mi-saison dessiné par Carven.
Ces tenues ont été portées par les hôtesses du Concorde entre 1978 et 1987.

Retour sur l'histoire du Concorde en photos

11/18
Retour sur l'histoire du Concorde en photos

Sur cette photo, les hôtesses sillonnent la cabine au milieu des passagers dans les années 80.
Le saviez-vous ? En 1986, le Concorde a effectué un tour du monde en 31 heures !

Un repas à bord du Concorde

12/18
Un repas à bord du Concorde

Autre preuve de luxe et de raffinement à bord du Concorde, voici un plateau repas froid servi en 1976 ! Admirez l'oeuvre d'art !

Retour sur l'histoire du Concorde en photos

13/18
Retour sur l'histoire du Concorde en photos

A bord du Concorde, tous les détails sont soignés, et cela est valable également pour le menu.
Beaucoup ont été dessinés par de grands couturiers, dont Christian Lacroix.

Retour sur l'histoire du Concorde en photos

14/18
Retour sur l'histoire du Concorde en photos

Les hôtesses du Concorde posent devant l'appareil vêtues des robes d'hiver qu'elles ont porté à partir de 1986, dessinées par Nina Ricci.

Retour sur l'histoire du Concorde en photos

15/18
Retour sur l'histoire du Concorde en photos

Caviar, champagne, pâtisseries, plats de grands chefs... Voici un aperçu des mets servis à bords du Concorde d'Air France entre 1988 et 1994. De quoi donner l'eau à la bouche !

Retour sur l'histoire du Concorde en photos

16/18
Retour sur l'histoire du Concorde en photos

Le Concorde a sans conteste marqué l'histoire moderne de la France. Ici, par exemple, en 1992, l'avion supersonique transporte la flamme olympique des Jeux d'hiver d'Albertville, couvée du regard par Jacques Attali, le P-DG d'Air France de l'époque.

Retour sur l'histoire du Concorde en photos

17/18
Retour sur l'histoire du Concorde en photos

Le 25 juillet 2000, l'histoire du Concorde est bouleversée par un événement tragique : le premier, et unique accident du Concorde. L'appareil s'écrase sur un hôtel à Gonesse, une minute trente après son décollage de Paris Charles De Gaulle pour un vol en direction de New York. L'accident serait dû à l'explosion d'un pneu entré en contact avec une pièce de métal sur la piste de décollage.
Le bilan des victimes est lourd : 117 morts (dont 113 passagers et 4 membres de l'équipage) et quatre personnes se trouvant à l'extérieur de l'appareil, sur les lieux du crash.

Retour sur l'histoire du Concorde en photos

18/18
Retour sur l'histoire du Concorde en photos

Après le crash de Gonesse le 25 juillet 2000, l'arrêt de l'exploitation du Concorde est décidé par le ministre des Transports de l'époque, Jean-Claude Gayssot.
Le dernier vol commercial de l'appareil atterrit le 31 mai 2003 à Roissy en provenance de de l’aéroport JFK de New York.

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 !