Parce que les « chatbot » actuels sont très spécialisés, Google travaille sur le développement d'un agent conversationnel quasi universel. Le but : faire en sorte qu'il soit capable de discuter de tout et n'importe quoi. À cet exercice, Meena se rapproche des humains.
Google dévoile Meena, un chatbot presque humain

Des chercheurs de l’équipe Google Brain, spécialisée dans le deep learning (apprentissage profond), viennent de présenter Meena, un chatbot capable de tenir des conversations de manière beaucoup plus naturelle que d’autres agents conversationnels. Ils le qualifient de modèle conversationnel neuronal qui a été entraîné de bout en bout avec 2,6 milliards de paramètres.

Meena repose sur l’architecture Evolved Transformer seq2seq, et se compose d’un seul bloc d’encodage qui lui permet de comprendre les phrases de son interlocuteur et le sujet de la discussion, et de 13 blocs de décodage pour formuler sa réponse. Les chercheurs ont utilisé 341 Go de texte en provenance de conversations sur les réseaux sociaux pour entraîner le chatbot. Leur objectif était de réduire la perplexité, autrement dit l’incertitude dans la prédiction du prochain mot dans la conversation.

Un score proche des échanges entre humains

Un des problèmes pour évaluer la performance...

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant