INTERVIEW. Vous souhaitez vous constituer une épargne de précaution ou économiser en vue de réaliser différents projets ? Il convient avant tout de connaître votre capacité d'épargne. Guillaume Batard, ancien banquier et coach financier, nous explique comment.
Finances : comment calculer votre capacité d’épargne ?IllustrationIstock
Sommaire

Tout comme la capacité d’emprunt en vue d’un crédit immobilier, la capacité d’épargne se calcule. Si vous envisagez un projet immobilier, les organismes de prêt approchés accorderont d’ailleurs de l’importance à la façon dont vous épargner. Une épargne régulière, voire mensuelle, rassure en effet les banques sur votre attitude financière. Elle peut toutefois aussi bien servir en cas d’imprévus, ou pour financer un voyage ou tout autre projet personnel. Contrairement à ce que l’on peut penser, l’épargne n’est pas réserver à ceux qui gagnent le plus d’argent. Certes, elle sera différente en fonction de vos besoins et dépenses contraintes ; mais tout le monde peut se donner les moyens d’épargner, même des petites sommes. Tout est une question de rigueur. Comme nous l’explique Guillaume Batard, ancien banquier et coach financier, une bonne gestion de budget passe en premier lieu par l’anticipation.

Épargne : "Effectuer un bilan de votre budget"

Pour évaluer votre capacité d’épargne, il convient d’anticiper la totalité de vos dépenses (charges fixes, dépenses courantes et occasionnelles), par rapport à vos revenus. "La première chose à effectuer est un bilan de votre budget. Il faut comprendre où va l'argent que vous gagnez", détaille l’expert.

Voici comment ces frais peuvent se hiérarchiser :

Vos charges fixes comprennent :

  • Le loyer ou crédit immobilier
  • Les impôts (impôt sur le revenu, taxes foncières, taxe d’habitation…)
  • Les frais d’énergie : gaz, électricité, carburant
  • Les frais téléphoniques et d’Internet
  • Les crédits conso en cours
  • Les assurances (santé, habitation, auto…)

Vos dépenses courantes comprennent :

  • Les frais alimentaires
  • Les frais de santé
  • Les frais de loisirs
  • Les frais de shopping (vêtements, chaussures, accessoires…)

Vos dépenses occasionnelles comprennent :

  • Les cadeaux (anniversaire, noël, baptême…)
  • Les vacances

Une fois la liste réalisée, calculez le montant global. Que pouvez-vous à présent modifier ? Voici les questions à vous poser.

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.