En raison de l'inflation et de l'explosion des tarifs de l'énergie, les Français s'inquiètent davantage pour leur situation financière à venir et leur capacité d'épargne future, a dévoilé l'Insee ce 27 octobre. Voici donc quelques conseils pour mieux gérer vos finances personnelles et évaluer les possibilités d'investissement.
Finances : 7 astuces pour épargner intelligemment

"En octobre, la part des ménages qui considèrent que le niveau de vie en France va s'améliorer au cours des douze prochains mois est en baisse." Voici ce qu'observe l'Insee dans son communiqué publié ce 27 octobre 2021. Cause de ce pessimisme ambiant, le rebond de l'inflation et l’explosion des prix de l'énergie. L’indemnité inflation de 100 euros promise par le gouvernement aux Français percevant moins de 2000 euros par mois ne semble pas suffire à effacer les inquiétudes des citoyens. Les chiffres de l’Insee démontrent leurs craintes : "La part des ménages qui considèrent que les prix ont augmenté au cours des douze derniers mois est en très forte hausse. Le solde correspondant gagne 17 points et atteint son plus haut niveau depuis 2012", détaille l’institut. Ceux estimant "que les prix vont augmenter au cours des douze prochains mois sont aussi plus nombreux en octobre. Le solde correspondant gagne 11 points et s'éloigne davantage de sa moyenne de longue période", précise l’Insee.

Finances : les Français redoutent de voir leur capacité d’épargne

Après une année 2020 et un premier semestre 2021 fastes quant à la capacité d’épargne, les citoyens redoutent de voir leur situation financière diminuer (4 points de moins). Certains ménages renoncent même à réaliser des achats importants. "Le solde correspondant perd deux points, mais reste légèrement au-dessus de sa moyenne", note l’Insee. Le solde d’opinion des foyers relatif à leur capacité d’épargne recule en revanche de 9 points (et de 3 points pour l’actuelle). L’opportunité d’épargne, reste, elle, stable. De quelles manières est-il alors possible de placer votre argent intelligemment pour faire face aux coups durs et espérer de bons rendements ? Découvrez quelques astuces à appliquer dans notre diaporama ci-dessus, même avec un petit salaire.

Evaluez votre capacité d’épargne

1/7
Evaluez votre capacité d’épargne

C’est la première étape cruciale à respecter pour économiser de l’argent. Effectuez un bilan de votre budget, afin de comprendre où va l’argent que vous gagnez. Établissez un tableau en répertoriant vos charges fixes, vos dépenses courantes et occasionnelles, puis calculez le montant global. "Il faut par la suite voir si vous êtes satisfait de cette situation ou si des changements sont possibles, voire nécessaires", nous indiquait récemment Guillaume Batard, le créateur du site coach-epargne.fr. "Le montant à épargner dépend donc de vous et de l'urgence de vos projets. Cela varie aussi en fonction de votre capacité à adapter votre budget mensuel. En changeant vos habitudes de consommation, le montant alloué à votre épargne peut considérablement augmenter."

"Payez-vous en premier"

2/7
"Payez-vous en premier"

Pour ne pas dépenser la somme que vous aviez prévu d’économiser, pensez à placer l’argent sur le produit d’épargne de votre choix (Livret A, assurance vie, PEL, PEA…) dès réception de votre salaire ou de votre pension. Cela vous permettra aussi de percevoir un maximum d’intérêts sur vos livrets d’épargne (bien que faibles), car ces derniers sont calculés par quinzaine.

Constituez-vous une épargne de précaution suffisante

3/7
Constituez-vous une épargne de précaution suffisante

L’épargne de précaution permet de "faire face rapidement à un imprévu. Certains experts préconisent d'avoir environ 3 mois de dépenses courantes", nous rappelait en septembre dernier l’ancien banquier. "Le but est de pouvoir continuer à payer votre loyer, vos crédits, vos assurances, forfaits téléphone et internet, eau et électricité ainsi que bien évidemment de la nourriture pour votre foyer. Le montant de cette épargne de précaution dépend aussi de votre relation à l'argent. Certaines personnes ont une peur de manquer maladive, d'autres sont plus insouciants."

Selon lui, "chaque personne ou chaque foyer est diffèrent, mais 5000 euros est déjà une belle somme pour son épargne de précaution".

Gardez une partie de votre épargne pour vos projets

4/7
Gardez une partie de votre épargne pour vos projets

Achat d’une nouvelle voiture, travaux de rénovation, nouvelle décoration, voyages… L’épargne Projets est aussi indispensable. Vous pouvez mener de front plusieurs projets et épargner sur différents supports pour chacun d’entre eux, en fonction de vos priorités.

Fixez-vous des objectifs financiers

5/7
Fixez-vous des objectifs financiers

Si vous souhaitez vous générer un complément de revenus passifs (non dépendant de votre travail) pour compléter votre retraite par exemple, pensez à vous fixer un objectif. Commencez le plus tôt possible (vers 30 ans) en plaçant des petites sommes chaque mois sur assurance vie ou un Plan d’épargne retraite, afin de ne pas avoir à sortir de trop gros sommes par la suite.

Diversifiez votre portefeuille et prenez des risques modérés

6/7
Diversifiez votre portefeuille et prenez des risques modérés

Si vous souhaitez générer rapidement une plus-value, il vous faudra prendre des risques. En misant sur le long terme en bourse ou sur des SCPI, le rendement peut par ailleurs être attractif (jusqu’à 6% en moyenne).

Raisonnez en pourcentage

7/7
Raisonnez en pourcentage

Raisonner en pourcentage permet d’avoir des objectifs simples, même avec un petit salaire. Si vous percevez 1200 euros et pensez que 100 euros d’économies par mois peut être beaucoup, savoir que cela ne représente que 8% de la somme peut changer psychologiquement la donne. Pour Guillaume Batard, "il est essentiel de trouver des solutions pour épargner chaque mois au minimum 10% de vos revenus, voire 15%". Pour un salaire de 2000 euros par mois (salaire médian en France), cela représente 200 à 300 par mois.

Osons parler d'obsèques ! Conférence en ligne jeudi 2 juin à 15 heures. Olivier Noel, expert en gestion de patrimoine depuis plus de 20 ans répondra à toutes vos questions !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.