Ce jeudi 10 octobre, Paul vient de perdre son titre de champion dans les 12 coups de midi après 153 participations. Découvrez comment le candidat a été éliminé du jeu de TF1.

Fin de la série d’invincibilité. Paul a enfin été battu dans Les 12 coups de midi après 153 participations. Depuis près de six mois, le candidat originaire de Grenoble a su conserver son titre de maître de midi grâce à ses connaissances et son incroyable mémoire. Malheureusement, il a été défait en duel par un candidat prénommé Jean-Charles lors de l'épreuve du coup d'envoi. Paul a vacillé sur une question sur les présidents de la Ve République. La question était la suivante : "Qui a été deux fois président de la République sans jamais avoir été élu ?". Le maître de midi répond "Charles de Gaulle". Malheureusement, la réponse était "Alain Poher". Zette a apporté des précisions concernant cette réponse :

Alain Poher a été président de la République par intérim en 1969 à la suite de la démission de Charles de Gaulle et en 1974 à la mort de Georges Pompidou. Charles de Gaulle a été élu. C'était la première élection au suffrage universel direct. Et c'était en 1965. Il a obtenu 55% des voix au second tour face à François Mitterrand.

Lors de l'élimination de Paul, l'animateur Jean-Luc Reichmann a tenu à lui rendre hommage pour son extraordinaire parcours dans le jeu de TF1 dans un post publié sur ses réseaux sociaux :

Paul, troisième plus grand gagnant des jeux télévisés français

Paul quitte Les 12 coups de midi avec une cagnotte record de 691 522 euros, faisant de lui le troisième plus grand gagnant des jeux télévisés français derrière Marie Friedel qui a remporté 1 million d’euros dans Qui veut gagner des millions ? en 2004 et un certain Christian Quesada et ses 809 392 euros de gains accumulés dans Les 12 coups de midi en 2017. 

Depuis le 29 avril, Paul était invaincu dans le jeu de culture générale de TF1 présenté tous les midis par Jean-Luc Reichmann. Atteint du syndrome d’Asperger, le jeune homme de 20 ans a dû faire face aux rythmes effrénés des enregistrements, du bruit et des lumières sur le plateau de tournage. Au fil des émissions, l’étudiant en histoire a su surmonter ses angoisses et gagner en confiance. Selon Touche pas à mon poste, le jeune homme aurait déjà repris le chemin des cours à la fac de Grenoble.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.