Arnaque au téléphone : la phrase qui doit vous alerter Istock
Les escrocs sont souvent maîtres dans l'art de vous convaincre par téléphone. Lorsqu'un numéro inconnu vous appelle, il faut donc redoubler de vigilance. Dernièrement, une nouvelle arnaque se répand dans l'Hexagone. Au bout du fil, un interlocuteur qui semble pourtant prêt à vous aider n'a en réalité qu'un seul but : vous plumer. Très souvent, il prononce la même phrase au début de la conversation.
Sommaire

Au fil des années, les escrocs ont développé de nombreuses techniques redoutables pour vous arnaquer au téléphone. Il ne s’agit pas seulement de démarchage téléphonique classique, puisque votre interlocuteur est en réalité là pour vous plumer. Et leur système est assez finement rodé pour que de nombreux Français tombent dans le panneau, et voient leurs comptes vidés de plusieurs centaines d’euros.

Ces pratiques frauduleuses sont évidemment condamnées par la loi, mais il est parfois difficile de se faire rembourser l’argent volé. Invoquant une erreur d'inattention ou un manque de vigilance de votre part, les compagnies d’assurance et les banques vous refuseront probablement leur aide si vous vous faites avoir. 

Il faut donc redoubler de vigilance lors de vos appels téléphoniques. 

Les différents types d’arnaques téléphoniques auxquelles il faut faire attention

Selon aide-sociale.fr, il existe quatre types d’arnaques téléphoniques :

  • Le pingcall, ou le spam vocal : “Cela consiste à appeler un numéro de téléphone en ne laissant sonner qu’une fois. Vous n’avez pas le temps de décrocher et vous avez le réflexe de rappeler le numéro du correspondant affiché. Vous tombez alors sur un numéro surtaxé.” précise le site. 
  • Le spam SMS : “SMS gagnant!” Vous avez peut-être déjà reçu ce genre de textos, vous indiquant le résultat d’un tirage au sort et vous promettant un gain significatif, ou un smartphone dernier cri gratuit.. C’est une arnaque, destinée à vous faire cliquer sur un lien frauduleux ou à vous faire rappeler, là aussi, un numéro surtaxé.
  • Le harcèlement téléphonique : certains escrocs n’hésitent pas à vous appeler de façon intensive, à toute heure du jour et de la nuit, pour vous pousser à souscrire à un service ou acheter un bien. 
  • Le vishing, ou faux appel d’une hotline : l’interlocuteur se fait passer pour un service client, d’une grande enseigne ou même de votre propre banque et vous demande vos coordonnées bancaires.

Faux conseiller bancaire : la phrase qui met la puce à l’oreille

Cette dernière escroquerie est particulièrement à la mode en ce moment, précise France 3. Car les malandrins trouvent même le moyen de vous appeler de telle sorte à ce que le véritable numéro de votre banque s’affiche sur votre mobile. Vous êtes alors en confiance, et l’arnaque peut se dérouler sans accroc. 

Heureusement, cette arnaque au faux banquier peut être décelée en quelques secondes, au début de l’appel. France 3 a recueilli le témoignage de plusieurs victimes. Toutes assurent que leur interlocuteur s’est présenté de la sorte : “Allô, je suis le directeur/l’agent anti fraude de votre banque”.

L’individu vous mentionne ensuite des “mouvements suspects” sur votre compte, et vous assure qu’il va régler le problème, mais voilà : pour cela, il lui faut vos coordonnées bancaires confidentielles.

Si vous vous retrouvez dans ce cas de figure, surtout, ne donnez aucune information ! S’il s’agit réellement de votre banque, celle-ci n’aura pas besoin de vous demander de telles données, tout juste fera-t-elle une simple vérification d’identité en vous enjoignant, par exemple, à confirmer votre date de naissance ou votre adresse. 

Pour signaler un spam SMS ou un spam vocal, envoyez un message au 33700, la plateforme officielle de lutte contre les fraudes téléphoniques, avec le numéro de votre correspondant précédé de “spamvocal”. S’il s’agit d’un SMS frauduleux, il vous suffit de le transférer au même numéro.