INTERVIEW. Vous vous interrogez sur la meilleure façon de transmettre votre patrimoine à vos héritiers et envisagez d'établir un testament ? Avant toute chose, faisons le point sur les idées reçues liées à ce document avec Murielle Cahen, avocate spécialisée en droits de succession.
Succession : 5 aspects méconnus des testamentsIllustrationIstock
Sommaire

Vous souhaitez anticiper votre succession ? Le testament, peut vous permettre d’organiser à l’avance le partage de vos biens entre vos héritiers. Il s’agit, selon l’article 895 du Code civil d’un "acte par lequel le testateur dispose, pour le temps où il n’existera plus, de tout ou partie de ses biens ou de ses droits et qu’il peut révoquer." Cet outil de transmission qui a la capacité de protéger vos proches, est toutefois souvent mal connu, et nombreuses sont les idées reçues. Pour vous aider dans vos démarches, nous avons fait appel à Murielle Cahen, avocate spécialisée en droits de succession, afin de déconstruire ses préjugés.

Héritage : inutile d’attendre 50 ans avant de rédiger un testament

Planet. On pense souvent qu’il est inutile de rédiger un testament avant 50 ans. Qu’en est-il réellement ?

Maître Murielle Cahen. "La rédaction d’un testament permet d’organiser sa succession en décidant soi-même qui va hériter et de quoi. Il est ainsi possible d’attribuer un bien particulier à une personne, d’avantager un enfant par rapport aux autres, de protéger un proche."

"Selon une étude basée sur 3 000 testaments rédigés sur LegalPlace, on constate qu’en 2018, sans trop de surprise, les seniors âgés entre 50 et 80 ans sont ceux qui rédigent le plus de testaments. Parmi les utilisateurs qui rédigent leur testament en ligne grâce à l'assistant juridique de ce site web spécialisé, on atteint un pic de 20% de la population âgée entre 70-80 ans qui a pris le soin de rédiger son testament en 2018."

"Les chiffres sont similaires pour les personnes âgées entre 60 et 70 ans. On peut également noter une croissance régulière du nombre de testaments rédigés entre 20 et 50 ans, ce qui démontre une prise de conscience réelle de l'importance de prendre en charge le partage de son patrimoine. Dans tous les cas, s’il ne faut pas attendre d’avoir atteint un âge déterminé pour s’emparer de la question de la transmission – il faut s’en préoccuper dès que l’on commence à constituer un patrimoine. La majorité civile est requise pour rédiger un testament, être sain d’esprit également. En outre, le mineur émancipé peut rédiger un testament."

Peut-il être oui ou non être annulé par la suite ?

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.