Ce 20 septembre était diffusée "Une affaire française", la fiction événement relatant la terrible disparition du petit Grégory Villemin sur TF1. Un fait divers porté par plusieurs stars du petit écran qui ont relaté leur expérience sur le tournage.
Affaire Grégory : comment les stars du feuilleton "Une affaire française" ont incarné leur rôle ?©CAROLINE DUBOIS / TF1 / CHEYENNE
Sommaire

Le plus célèbre des faits divers adapté à l’écran. Il y a 37 ans, la disparition du petit Grégory Villemin avait bouleversé la France entière. Le 16 octobre 1984, le corps du garçon de 4 ans était retrouvé sans vie dans la Vologne, pieds et poings liés, son petit bonnet lui recouvrant le visage. Un terrible meurtre secouant le quotidien d’une famille des Vosges, longtemps la cible d’un mystérieux corbeau qui leur a fait de multiples menaces par lettres et coups de fil anonymes.

Derrière ce sordide fait divers, c’est une affaire médiatique qui a marqué des millions de Français, vivant au rythme des arrestations, enquêtes, rebondissements et témoignages de plusieurs témoins. Alors que le mystère autour du meurtre du petit Grégory ne semble toujours pas résolu, la fiction s’invite dans ce feuilleton judiciaire avec la diffusion d’Une affaire française, la minisérie de six épisodes, ce lundi 20 septembre sur TF1.

Blandine Bellavoir "a pris une énorme claque" en jouant Christine Villemin

Pour incarner les principaux protagonistes de la fiction inspirée de faits réels, on retrouve des visages phares de la télévision. À commencer par les époux Villemin, joué par Blandine Bellavoir et Guillaume Gouix. Un couple très souvent malmené dans les médias, qui a chamboulé l’un des héros dans leur interprétation. "Je savais notre responsabilité, que ce serait dur à porter et que je pouvais y laisser des plumes", confiait la comédienne révélée dans Plus belle la vie auprès de TV Magazine.

Endossant le rôle fort de Christine Villemin, l’actrice Blandine Bellavoir semble être passée par plusieurs émotions durant le tournage. "J’ai pris une énorme claque. Parce que j’ai beau mettre de la distance entre mes personnages et moi, ou repasser en mode ‘femme active normale’, quand je quitte le plateau, celui de Christine a tout fait voler en éclats", assurait cette hypersensible à nos confrères.

Pour cette flamboyante comédienne, le tournage a été également un challenge à surmonter sur le plan émotionnel. "On a commencé juste avant le premier confinement sur la séquence où je prends possession, enceinte, de ma cellule. On a assez vite enchaîné sur celle d’ouverture, court et unique échange affectueux avec le petit qui joue mon fils, que je ne pouvais ni embrasser ni approcher", en ajoutant. "Mais j’étais magnifiquement accompagnée. Le réalisateur, le chef opérateur, le casting… Guillaume Gouix, notamment, qui joue Jean-Marie, mon mari". Tout comme elle, l’acteur a été également marqué par cette expérience fictionnelle…

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.