Lors d'une nouvelle audition devant la juge d'instruction, Monique Olivier a affirmé que son ex-mari avait enlevé, violé puis étranglé l'enfant de neuf ans. Il l'aurait séquestrée à Ville-sur-Lumes, dans les Ardennes.
Michel Fourniret aurait séquestré et tué Estelle Mouzin dans les ArdennesAFP

Bientôt un point final à l’affaire Estelle Mouzin ? Depuis le 9 janvier 2003, les enquêteurs tentent désespérément de comprendre ce qui est arrivé à l’enfant de neuf ans, enlevée cette année-là entre son école et son domicile de Guermantes (Seine-et-Marne), sans laisser de trace. De nombreuses pistes ont été exploitées dans le dossier, sans jamais rien donner… Jusqu’aux aveux de Michel Fourniret.

L’ogre des Ardennes a tout de suite été soupçonné dans cette affaire, mais avait été mis hors de cause grâce à son alibi. Le jour de la disparition d’Estelle Mouzin, il avait appelé son fils pour lui souhaiter son anniversaire, depuis sa maison de Saint-Custine en Belgique. Ce coup de fil figurait bien sur les relevés téléphoniques du couple et avait même été confirmé par son épouse Monique Olivier. Dix-sept ans après, c’est pourtant cette dernière qui a permis à la piste Fourniret d’être de nouveau remontée par les enquêteurs…

Estelle Mouzin : la piste Michel Fourniret

En novembre 2019, l’ex-femme de l’ogre des Ardennes avait réfuté l’alibi de celui qu’elle couvrait jusqu’à présent. Elle expliquait alors à la juge Sabine Khéris qu’elle avait elle-même appelé leur fils le jour de la disparition d’Estelle Mouzin. Michel Fourniret, lui, se trouvait alors à des centaines de kilomètres de leur domicile, parti "à la chasse", comme il aime sadiquement le dire. S’il a longtemps nié toute implication dans la disparition de la fillette, le tueur en série a fini par avouer en mars dernier, tenant des propos sibyllins, comme à son habitude. L’avocat de la famille Mouzin rappelait alors que ce témoignage devait être pris avec précaution, car Michel Fourniret a pris un malin plaisir, par le passé, à jouer avec la justice et les proches de ses victimes.

Au vu de l’ensemble de ces nouveaux éléments, la juge s’instruction Sabine Khéris a reçu Monique Olivier il y a quelques jours pour une nouvelle audition sur l’affaire Estelle Mouzin. L’ex-femme de Michel Fourniret a donné des détails glaçants sur la mort de la fillette, dont elle accuse désormais son ex-mari.

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Vidéo : Retour sur l'affaire Estelle Mouzin

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.