Pour Me Jean-Baptiste Alary, avocat de Cédric Jubillar, cela ne fait aucun doute. Le mari de Delphine Jubillar, disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, a été érigé comme "coupable idéal" dès le début de l'enquête. Voici pourquoi.
Cédric Jubillar : 6 raisons pour lesquelles il est le "coupable idéal", d’après son avocat

Delphine Jubillar a-t-elle tuée par son mari ? Placé en détention provisoire le 18 juin dernier pour "homicide volontaire par conjoint", Cédric Jubillar ne cesse de clamer son innocence et émet l’hypothèse qu’elle soit partie de son plein gré. Pourtant, dans l’entourage de la jeune infirmière du Tarn de 33 ans, personne ne croît à un départ volontaire. Ses meilleures amies ont d’ailleurs une nouvelle fois confié au Point ce jeudi 22 juillet 2021 que la thèse du père de famille n’était pas plausible : "Delphine n’était pas bête, elle ne serait jamais sortie la nuit en nuisette. Ses enfants, c’était sa vie, sa priorité, la prunelle de ses yeux. Jamais elle ne les aurait abandonnés." Elles continuent ainsi les investigations de leur côté. L’une d’entre elle est à présent convaincue de la culpabilité de l’artisan plaquiste : "c’est lui" qui a tué sa femme.

Cédric Jubillar : un "dossier vide" ?

Selon son avocat Me Jean-Baptiste Alary, le père de famille a, dès le début, été érigé en "coupable idéal" par les enquêteurs. Dans un long entretien accordé à Actu Toulouse ce vendredi 23 juillet, il est revenu sur la mise en examen de son client et sur les pistes qui n'ont, selon lui, pas assez été étudiées.

Il évoque par exemple, "cet homme, qui habite à Albi, et envoie un texto à son ex-compagne où il s'accuse du meurtre de Delphine. Peut-être que, comme il l'a dit par la suite, il a fait ça pour lui faire peur, mais quand les enquêteurs lui ont demandé 'est-ce que vous l’avez tuée ?', il a répondu 'non' et c’était terminé. Sans la moindre vérification", déplore-t-il.

D’après Me Jean-Baptiste Alary, le dossier de son client ne tient pas debout. Il serait même "vide". Raison pour laquelle il dénonce une nouvelle fois les décisions de la Cour d'appel de maintenir Cédric Jubillar en prison. Selon l’avocat, même sans preuves, les enquêteurs ne lui ont laissé aucune chance. Le mari de Delphine Jubillar était le coupable idéal dès le premier jour.

Découvrez 6 raisons qu’il énumère dans notre diaporama ci-dessus.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.