Une quarantaine de cadavres d'animaux, dont 28 de chiens, a récemment été trouvée chez une jeune bénévole d'association de protection des animaux, près de Brest. Une découverte qui cacherait une bien sombre histoire.

Des gendarmes ont récemment fait une macabre découverte à Milizac, près de Brest dans le Finistère. Alertés par la responsable d’une association de protection des animaux, Les Alfredes,  ils ont en effet trouvé une quarantaine de cadavres d’animaux au domicile d’une jeune bénévole, rapporte Ouest-France. Les restes de 28 chiens, mais aussi ceux de deux chats, de cinq lapins, d’une poule et d’une oie ont été trouvés au début du mois dans des enclos fermés de son jardin, précise le quotidien.

"Certains sont morts de soif sans doute. D'autres, de faim""Elle a rejoint l’association en avril, et jusqu’à très récemment, je ne me doutais de rien", a confié la responsable de l’association, Klervie Talarmain, à Ouest-France. Elodie s’était en effet présentée au mois d’avril pour devenir famille d’accueil pour animaux. "Elle connaissait très bien ce genre de chiens car elle avait eu un élevage à Milizac jusqu'en 2010. Elle n'avait que de bonnes recommandations, on l'a prise tout de suite", a assuré sa responsable à Metronews. La jeune femme aurait ainsi accueilli un american staff de deux ans, répondant au nom de Zeus. Mais à chaque fois que Klerive Talarmain lui demandait des photos du chien ou à venir le voir, Elodie trouvait des excuses. "Elle trouvait toujours des excuses. Elle annulait les rendez-vous. Je ne pouvais jamais voir le chien. C'était mensonge sur mensonge. Dans un premier temps, j'ai cru qu'elle l'avait perdu", a-t-elle expliqué au journal gratuit.

A lire aussi -Connaissez-vous le cimetière pour animaux d'Asnières-sur-Seine ?

Si bien qu’un jour la responsable a décidé d’aller chez Elodie sans la prévenir. Là, et alors que la jeune bénévole n’était pas à son domicile, elle a découvert le cadavre de Zeus dans un enclos. "Le matin, au téléphone, elle m'avait dit que le chien allait très bien… Je l'ai rappelée le soir, sans lui parler de la macabre découverte que je venais de faire. Elle a continué à mentir et à me dire que Zeus allait très bien", a raconté la responsable qui y est ensuite retournée avec les gendarmes. "Je n'imaginais pas trouver autant d'animaux morts. Nous avons découvert des chiens, des chats, des lapins… Ils étaient dans des enclos à même le sol, dans un puits... Certains sont morts de soif sans doute. D'autres, de faim. Dans une niche, nous avons découvert le squelette d'un chien qui avait mangé son panier et griffé toute la paroi. C'était horrible", a-t-elle détaillé à Metronews.

Visée par une plainte déposée par Les Alfredes, Elodie a été entendue par la police mais serait "dans le déni total", indique le site. Plusieurs associations de protection des animaux se sont constituées partie civile.

En vidéo - Découvrez Dovrynya, le chiot envoyé à la France pour "remplacer" Diesel

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Impressionnante sortie de piste d'un avion de la Patrouille de France