Alors que les trois avocats de Cédric Jubillar ont une nouvelle fois demandé la remise en liberté de leur client ce mardi 14 septembre, de nombreuses interrogations sur la disparition de Delphine Jubillar demeurent. Me Boguet, l'un des conseils des deux enfants du couple, Louis et Elyah, pointe des éléments troublants.
Affaire Jubillar : manipulation, mensonge… Les déclarations choc de l’avocat des enfantsAFP
Sommaire

Cela fait désormais 9 mois que Delphine Jubillar a mystérieusement disparu. Son mari, Cédric Jubillar, considéré comme suspect n°1, a, pour rappel, été mis en examen le 18 juin dernier et placé en détention provisoire pour "homicide volontaire sur conjoint". Selon ses trois avocats, Maîtres Alary, Franck et Martin, cette enquête a été "menée exclusivement à charge et sans preuves". Raison pour laquelle ils ont de nouveau demandé la remise en liberté de leur client, ce mardi 14 septembre.

Dans l’attente d’un éclaircissement dans cette affaire remplie de zones d’ombre, Louis et Elyah, les deux enfants du couple, ont été placés auprès des membres de leur famille. Ils sont représentés par Mes Laurent Boguet et Malika Chmani, qui affirment être dans une "dans une quête obstinée de la vérité". Dans un entretien accordé à La Dépêche, Me Boguet est revenu sur les déclarations de Louis, 6 ans, qui ne concordent pas avec les dires de son père.

Disparition de Delphine Jubillar : son fils Louis a-t-il pu être manipulé ?

"Louis, interrogé deux fois en un mois, livre des éléments alors que les gendarmes n’ont pas d’avis préconçu et aucune certitude à cette époque", affirme le conseil. "Il ne peut pas y avoir de manipulation. À cet instant de l’enquête, toutes les pistes sont étudiées et le témoignage de Louis est une photo, à un instant "T" de ses premières déclarations. Il reste nuancé dans ses propos et il est capable de prudence. Ses auditions ont été filmées. Entre ses parents, il décrit des chamailleries."

D’ailleurs, ce soir-là, "il a entendu des gros mots et décrit une scène que l’on peut assimiler à une dispute. Il dit que "peut-être ils faisaient ça" (NDLR Louis décrit des bras allongés à l’horizontal), avec ces mots à lui, "alors puisque c’est ça, on va se séparer". Il dit que c’est peut-être papa ou maman qui a dit cela. Mais il n’a rien vu", explique son avocat.

Si Cédric Jubillar a affirmé s’être levé vers 3h50, car réveillé par les pleurs de sa fille Elyah, Louis ne tient pas le même discours…

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.