INTERVIEW. Portugal, Grèce, Italie… Si nombreux sont les retraités à rêver d'ailleurs, les incitations fiscales mises en avant par certains pays peuvent parfois être un piège. L'économiste Philippe Crevel nous explique pourquoi.
Retraite à l’étranger : pourquoi elle peut parfois être un cadeau empoisonnéIllustrationIstock
Sommaire

Gare à la double fiscalisation ! Lorsqu’on souhaite s’expatrier une fois à la retraite pour profiter du soleil, d’une vie plus paisible ou simplement pour profiter d’un meilleur pouvoir d’achat, mieux vaut y réfléchir à deux fois. Car si certains pays proposent des avantages fiscaux, il est primordial de bien préparer votre projet, et de vous informer sur les différents aspects de la vie quotidienne et économique. En effet, ce qui paraît être idéal, peut s’avérer, en réalité, être une véritable chimère.

Retraite à l’étranger : gare aux cadeaux fiscaux empoisonnés

"Certains pays ont mis en place des incitations fiscales pour attirer les retraités. Il est possible d’en bénéficier sous certaines conditions au Portugal, en Italie, ou encore en Grèce. En revanche, les gouvernements commencent à les restreindre", rappelle Philippe Crevel, économiste. "Car, ces dispositifs ont entraîné chez eux quelques problèmes, comme la hausse des prix immobiliers avec la présence des retraités. Ils tentent ainsi de limier la période d’exonération d’impôt sur le revenu pour les retraités expatriés" Ces carottes fiscales sont donc souvent limitées dans le temps et peuvent très vite devenir beaucoup moins intéressantes.

La législation plus que complexe, peut d’ailleurs évoluer à tout moment d’un État à l’autre. Selon les conventions passées entre les États, vous pouvez même être redevable de l’impôt en France et au sein de votre pays d’accueil. Les sommes demandées peuvent donc rapidement grimper à plusieurs dizaines de milliers d’euros. Quelles sont alors les précautions qui doivent être prises avant de décider d’une expatriation ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.