De nombreux candidats à l'élection présidentielle de 2022 sont déjà déclarés. Quels atouts pourraient-ils avancer pour vous convaincre ?
Election présidentielle : quelles sont les meilleurs atouts des principaux candidats ?AFP
Sommaire

Qui remportera l’élection présidentielle, en 2022 ? "Le favori de septembre n’est jamais l’élu de mai", rappelle Le Figaro, qui prête ce savoir au Premier ministre. Les sondages qui font d’ores et déjà d’Emmanuel Macron le grand favori du prochain scrutin ne suffisent guère à apaiser les craintes de Jean Castex, poursuivent nos confrères. Un constat que partage peut-être Eric Zemmour, désormais, puisque le polémiste estime qu’avant les rumeurs sur sa potentielle candidature, "l’élection était jouée". "Marine Le Pen était au second tour et elle était à nouveau battue par Emmanuel Macron", détaille-t-il sur le plateau de LCI.

En pratique, note la chaîne d’information sur son site, un nombre plus que conséquent de candidats sont d’ores et déjà déclarés à l’élection présidentielle. Certains attendent encore le résultat d’une primaire à venir pour officialiser ou non leur ambition d’Elysée - c’est le cas à droite, chez Les Républicains - quand d’autres n’ont pas eu cette patience. Celle des verts vient de se conclure, couronnant finalement Yannick Jadot, "l’écologiste de gouvernement", qui s’est imposé de peu face à Sandrine Rousseau. Il a reçu le vote de 51,03% des électeurs engagés dans le processus de sélection, rapporte France Info.

Election présidentielle de 2022 : qui brigue l’Elysée ?

Parmi les autres figures à briguer l’Elysée en 2022, on recense un certain nombre d’anciens candidats. C’est le cas, par exemple, de François Asselineau (UPR, Union populaire républicaine), déclaré depuis 2019. Il a depuis été mis en examen pour harcèlement moral et agressions sexuelles. Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) tente sa chance pour la troisième fois… Avec la volonté affichée d’éviter un second duel entre Marine Le Pen, également candidate, et le président de la République qui n’a pas encore fait savoir s’il postulait à sa propre succession.

Jean Lassalle (Résistons) et Philippe Poutou (Nouveau parti anticapitaliste) ont tous deux concouru pour l’Elysée en 2017. Ils réitéreront l’expérience en 2022. Il en va de même pour Nathalie Arthaud, de Lutte ouvrière. Enfin, Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise) clôture la liste des anciens candidats annoncés.

D’autres personnalités connues des Françaises et des Français comptent aussi soumettre leurs ambitions élyséennes au vote des électeurs. Ainsi, Jean-Frédéric Poisson (La voix du peuple), candidat débouté de la primaire de la droite de 2016, a annoncé sa volonté de "porter un projet alternatif" pour la France. Arnaud Montebourg, ancien ministre socialiste, veut se relancer après deux échecs successifs en primaire. Xavier Bertrand, issu des rangs de la droite de gouvernement, ne compte pas non plus conditionner sa candidature à un processus de sélection interne aux Républicains. N’oublions pas non plus Florian Philippot, l’ancien numéro 2 de Marine Le Pen, Anne Hidalgo (PS) ou Fabien Roussel, du PCF.

Enfin, un nombre conséquent de candidats moins connus - portant la liste totale à plus de 25 personnes ! - souhaite aussi concourir. Pour autant, la possibilité de briguer les plus hautes fonctions de l’Etat nécessite l’aval et la signature de 500 élus. Ce que n’obtiendront pas tous les volontaires…

Reste à savoir, dès lors, si ceux qui les auront sauront vous convaincre. Récapitulatif de certains des meilleurs atouts des candidats les plus probables à l’élection présidentielle de 2022.

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.