Inflation oblige, un certain nombre de Françaises et de Français ont eu droit à une prime ces derniers mois. Auprès de quel organisme fallait-il la déclarer ?
Prime inflation : faut-il la déclarer à la CAF ou au fisc ?Istock
Sommaire

Jean Castex aura tout fait pour défendre le “quinquennat du pouvoir d’achat”. A quelques mois de l’élection présidentielle, la guerre en Ukraine menaçait, de fait, tout ou partie du bilan du président pas encore candidat. Emmanuel Macron entendait alors faire campagne sur les gains financiers observés par les Françaises et les Français. C’était sans compter sur l’inflation engendrée d’une part par la réponse économique à la crise sanitaire et d’autre part par le retour du conflit sur le sol européen

Pour ne pas voir son action rendue soudainement inefficace, l’exécutif a donc multiplié les coups de pouce à l’attention des populations les plus vulnérables. Il y a d’abord eu le bouclier tarifaire, annoncé et brandi par le Premier ministre pour limiter le coût de l’électricité ainsi que du gaz. Puis, l’ancien maire de Prades a aussi décidé d’une réduction du prix des carburants, rendue possible par une baisse des taxes sur ces produits. Sans oublier, bien sûr, l’indemnité inflation, que d’aucuns ont commencé à percevoir dès le mois de décembre 2021.

Indemnité inflation : ce qu’il ne fallait surtout pas oublier au moment de déclarer

L’indemnité inflation, il faut le rappeler, a été versée à 38 millions de personnes résidant sur le sol de France. Etaient concernés les individus dont la rémunération est inférieure à 2 000 euros nets mensuels, indépendamment de leur activité professionnelle ou de la liquidation de leurs droits. 

Elle correspond à un versement de 100 euros, dont les premiers ont été réalisés dans le courant du mois de décembre tandis que les derniers ont été achevés en février 2022. Dans la pratique, elle ressemble fortement aux APL (aides pour le logement), ce qui n’est pas sans impact sur la fiscalité d’un tel coup de pouce. Ce qu’il faut savoir.

Indemnité inflation : faut-il la déclarer ?

La campagne de déclaration des revenus de 2021 a récemment été ouverte par les autorités compétentes, comme Planet a eu l’occasion de l’expliquer par le passé. Elle a temporairement chevauché l’élection présidentielle et fait l’objet de quelques brefs problèmes, depuis résolus.

Il est donc possible, dorénavant, de renseigner l’administration fiscale sur la réalité de ses revenus et de ses gains de l’année passée. Pour certains contribuables, notamment ceux qui ne peuvent pas télédéclarer, il devient même urgent de se lancer ! Mais comment déclarer quand on ne sait pas quelles démarches engager pour l’indemnité inflation ?

L’indemnité inflation est une aide défiscalisée. Vous ne devrez pas la déclarer à la CAF si vous faites une déclaration trimestrielle de ressources”, rapporte Femme Actuelle après avoir interrogé la Caisse d’allocation familiales. Cette dernière compare d’ailleurs le coup de pouce aux APL ! Le ministère de l’Economie tient d’ailleurs le même discours au sujet de l’administration fiscale.

Impôts : quid de l’autre prime mise en place par Emmanuel Macron ?

Le président de la République n’a pas travaillé la mise en place d’une unique prime. Au cours de son quinquennat, il a aussi permis l’avènement de la “prime Macron”, un coup de pouce d’une ampleur différente. Celui-ci n’aura profité “qu’à” 4 millions de citoyens depuis l’élection d’Emmanuel Macron… Mais permet de toucher jusqu’à 2 000 euros en théorie, note Midi Libre.

Ce coup de pouce financier, qui a été instauré en 2019 à l’issue du mouvement des Gilets jaunes, comprend aussi un volet fiscal. Il est globalement exonéré d’impôts. Il n’y a donc pas besoin de déclarer cette prime.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.