En raison de l'inflation actuelle, le pouvoir d'achat constitue la préoccupation première des Français. Conscient que ses décisions sur cette question sont fortement attendues, Emmanuel Macron, réélu le ce 24 avril, entend mener différents chantiers que voici.
Pouvoir d’achat : ce qui va changer pour vous d’ici 2027IllustrationIstock
Sommaire

Avec l’explosion des prix à la consommation, le pouvoir d’achat demeure l’inquiétude principale des Français. Depuis plusieurs mois, en raison de la reprise économique post-Covid suivi du conflit russo-ukrainien, l’inflation ne cesse de bondir. La situation devrait d’ailleurs perdurer.

C’est pourquoi, durant toute sa campagne, Emmanuel Macron a multiplié les annonces sur le pouvoir d'achat des Français. Quels seront ses principaux chantiers durant les cinq années à venir, s'il parvient à obtenir une nouvelle majorité à l'Assemblée nationale en juin prochain ?

Pouvoir d’achat : indexation des retraites sur l’inflation

Pour son second quinquennat, le chef de l’État a déclaré vouloir indexer les pensions de retraite sur l’inflation dès cet été. Quant aux salaires, s’il ne propose pas d'augmentations globales, il prévoit le dégel du point d'indice des fonctionnaires (pour la première fois depuis 10 ans), synonyme de hausse d'ici l'été pour cette catégorie d’actifs, rappelle France Transactions.

Une pension minimale de 1 100 euros après une carrière pleine devrait aussi entrer en vigueur. Et en matière d’impôt ?

Pouvoir d’achat : suppression de la redevance télé

Le président de la République entend aussi supprimer la redevance télé, qui permet de financer les chaînes de TV et de radio du secteur public. Cela représente un gain annuel de 138 euros par foyer équipé d'un téléviseur. L'audiovisuel public sera ainsi financé différemment.

Quant à l’impôt sur le revenu, les concubins auront la possibilité d’établir une déclaration commune, à l’instar des couples mariés ou pacsés. Une décision à étudier de près car selon l’Insee, 36% des couples en union libre seraient gagnants, mais 40% d’entre eux seraient perdants.

Quid des droits de succession ?

Pouvoir d’achat : élévation de l'abattement de droits de succession

En matière de succession, le locataire de l’Élysée a indiqué vouloir élever l'abattement de droits de succession en ligne directe de 100 000 euros à 150 000 euros, "pour tenir compte de l'évolution des prix de l'immobilier".

Les abattements pour les transmissions aux neveux et nièces du défunt, aux enfants de conjoint pour les familles recomposées, aux petits-enfants et "aux autres membres de la famille" seront portés à 100 000 euros.

Qu’en est-il des aides ?

Pouvoir d’achat : revalorisation de certaines aides sociales

Emmanuel Macron entend revaloriser certaines prestations sociales, telles que l'allocation de soutien pour les mères célibataires, qui passera de 116 à 174 euros par enfant, ou l'Allocation adulte handicapé (AAH), qui sera augmentée de 100 euros.

Concernant l’énergie (électricité, gaz, carburant), le président a promis de "maintenir un bouclier pour les prix du gaz et de l'électricité ce qui permet une économie annuelle équivalente à 1 200 euros pour famille qui se chauffe au gaz et de 300 euros pour une famille qui se chauffe à l'électricité". La baisse de 18 centimes à la pompe sera conservée.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.