Le PER est un placement idéal pour quiconque souhaite défiscaliser… et anticipe une importante baisse de ses revenus une fois à la retraite. Quelques conseils pour l'utiliser à bon escient.
PER : les conseils pour payer moins d’impôts à la sortieIstock
Sommaire

Astuces, retraite  & défiscalisation. Le moins que l’on puisse dire du Plan d’épargne retraite (PER), c’est que ce n’est pas un produit pour tout le monde. Bien sûr, il présente un nombre d’atouts certain : il est notamment utile pour préparer sa retraite, puisqu’il permet de prévoir des versements réguliers passée la cessation d’activité. En outre, il offre aussi la possibilité de soustraire une partie de ses revenus à l’impôt… temporairement, à tout le moins. Il est important de préciser que l’argent placé sur un PER vient directement soutenir les entreprises françaises, ainsi que le prévoyait la loi PACTE, soutenue à corps et âmes par Bruno Le Maire de longs mois avant le début de la crise sanitaire. Ce n’est pas pour rien que l’exécutif vante si souvent les mérites de ce produit !

PER : quels sont les avantages en termes d’impôts ?

Dès lors se pose la première question pour tout épargnant potentiellement intéressé. Dans quel cas le PER est-il pertinent ? C’est un sujet sur lequel se sont penchés nos confrères du magazine spécialisé en économie Capital. Parce que tout ou partie de l’intérêt du plan d’épargne retraite repose sur la possibilité de déduire un pan de ses revenus imposables - ceux mensuellement versés sur le plan - il s’avère peu intéressant pour tout contribuable qui ne serait pas sujet à l’impôt. Ou dont les charges fiscales s'avéreraient trop faibles pour en retirer un réel bénéfice. Avant la tranche marginale d’imposition à 30%, ce n’est pas vraiment la peine de s’y intéresser, tranche d’ailleurs Gilles Belloir, le directeur général du courtier en ligne placement-direct.fr, contacté par les équipes du mensuel.

Pourtant, le PER est sans aucun doute possible le "placement phare du moment", affirment nos confrères. 3,8 millions d’épargnants avaient souscrit l’un de ces plans en septembre 2021 et les encours devraient dépasser les 50 milliards d’euros d’ici au début de l’année prochaine. Pour en profiter autant que faire se peut, encore faut-il savoir combien verser, comment sortir… Explications.

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.