Si vous êtes bénéficiaire du revenu de solidarité active et que vous avez l'âge de départ à la retraite, vous vous demandez probablement ce qu'il adviendra de vos droits. Êtes-vous forcé de demander votre retraite, dans le cas où vous n'avez pas atteint le taux plein ?
Sommaire

Quelles sont les règles d’obtention de la retraite, lorsqu’on est au RSA ? Le Revenu de solidarité active assure aux personnes sans ressources un niveau minimum de revenu variant en fonction de la composition du foyer. Versé par les caisses d’allocation familiale (CAF) sous condition de ressources, il est généralement attribué aux personnes n’ayant plus de droits au chômage. Il n’est pas soumis à cotisations et en règle générale, ne permet pas de jouir de trimestres de retraite.

Seules les circonstances suivantes peuvent donner droit à des trimestres, rapporte La retraite en clair :

  • Lorsque le RSA ou le RMI a été versé en complément d'un revenu faible, des trimestres peuvent vous être attribués dans les conditions habituelles.
  • Lorsque vous percevez en complément du RSA certaines allocations ou indemnités chômage, au titre de ces indemnités.
  • Lorsque vous ne perceviez aucun de ces revenus, au titre du chômage non indemnisé, dans certaines limites.

Quand les bénéficiaires de cette aide sociale doivent-ils alors demander leurs droits à la retraite, pour profiter d’un taux plein ? Doivent-ils le faire dès 62 ans, âge légal actuel ?

Retraite et RSA : comment ne pas subir de décote importante ?

Si vous n’avez pas la durée d’assurance requise pour prétendre à un taux plein et que vous ne pouvez pas bénéficier du minimum retraite, mieux vaut ne pas liquider vos droits à la retraite à 62 ans. Car, vous risquez dans ce cas de subir une décote importante.

Pouvez-alors cumuler RSA et retraite ou patienter encore quelques années en fonction de votre situation ?

Cumuler retraite et RSA vaut-il le coup ?

Si légalement, vous avez la possibilité de cumuler RSA et retraite, cette option n’est pas vraiment intéressante.

Les pensions de retraite étant comptabilisées dans le calcul du RSA, il y a de fortes chances que le plafond de ressources soit dépassé. Vous ne percevrez ainsi pas le RSA et vos revenus proviendront alors dans la majorité des cas de votre retraite et du minimum vieillesse.

Par ailleurs, comme le note la CAF, "vos avantages vieillesse sont prioritaires sur votre droit au revenu de solidarité active (Rsa)".

Voici donc, selon votre situation, l’âge auquel vous pouvez demander votre retraite, lorsque vous êtes bénéficiaire du RSA.

RSA : devez-vous demander votre retraite à 62, 65, ou 67 ans ?

Vous êtes reconnu inapte au travail ? Vous pouvez alors prétendre à une retraite à taux plein, à vos 62 ans. Vous devez donc "obligatoirement demander vos retraites de base et complémentaire, allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) auprès de votre caisse de retraite avant vos 62 ans, et nous fournir l’avis de dépôt de vos demandes", indique la CAF sur son site.

En revanche, si vous êtes apte au travail, "vous devez faire vos demandes de retraite au plus tard à l’âge légal d’ouverture des droits à la retraite à taux plein (67 ans à partir du 1er janvier 2022)", note la CAF. Avant cet âge, vous devez fournir à la CAF l’avis de dépôt de vos demandes. Le RSA continuera alors d’être versé, jusqu’à la perception de votre retraite.

Et de préciser : Enfin, "pour les personnes atteignant l’âge de 65 ans à partir du 1er juillet 2020, l’obligation de demander l’Aspa est reportée à l’âge légal d’ouverture des droits à la retraite à taux plein (67 ans au plus tard)".

Osons parler d'obsèques ! Conférence en ligne jeudi 2 juin à 15 heures. Olivier Noel, expert en gestion de patrimoine depuis plus de 20 ans répondra à toutes vos questions !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.