De nombreux Français ne veulent pas du compteur Linky, dont Enedis soutient pourtant qu'il est obligatoire. Certains, comme votre maire par exemple, peuvent-ils vous aider à le refuser ?
Vous ne voulez pas de Linky : y a-t-il des gens pour vous aider à le refuser ?AFP
Sommaire

Le compteur Linky est obligatoire, point. S’il n’a pas encore été installé chez vous, ce n’est qu’une question de temps et viendra un jour où vous ne pourrez plus y échapper. Du moins, c’est ce qu’affirment certaines des entreprises mandatées par Enedis pour en assurer la pose chez les Françaises et les Français qui sont pourtant nombreux à ne pas en vouloir. La réalité, soutenait récemment dans nos colonnes le militant associatif anti-nucléaire et anti-Linky Stéphane Lhomme, est toute autre. Il n’est d’ailleurs pas le seul à s’opposer au remplacement systématique des compteurs à aiguilles. Certains élus ont fait leur possible pour laisser davantage de choix à leurs administrés. 

C’est le cas, entre autres figures politique, d’Eric Mehlhorn. L’ancien maire Les Républicains de Savigny-sur-Orge, dans l’Essonne, faisait le choix en décembre 2018 de publier un arrêté laissant ses administrés maître de l’arrivée ou non de Linky chez eux. Il n’a pas voulu s’opposer frontalement à l’installation du petit boîtier vert, indique Capital, mais il souhaitait davantage de choix. "Le Linky pose plusieurs interrogations, cela me semblait logique de laisser le choix à chacun de décider", affirmait-il en effet, alors qu’il était interrogé par nos confrères.

De quoi penser, dans ce cas, que le maire est un allié utile contre le compteur Linky ?

Votre maire peut-il vous aider contre le compteur Linky ?

En pratique, quiconque espère refuser le compteur intelligent ne peut visiblement pas compter sur son maire. Cela n’a rien à voir avec la volonté politique des élus : la justice vient d’annuler l’arrêté initialement pris par Eric Mehlhorn et son administration. 

Face à la réaction d’Enedis, le préfet de l’Essonne avait tenu à rappeler au maire les obligations relatives au compteur Linky… et a donc saisi la justice. Cette dernière lui donne raison une première fois en septembre 2019. Puis une seconde fois, en appel, le 21 juillet 2021. La décision est donc belle et bien caduque…

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.