7 gestes qui stressent votre chien
INTERVIEW. Trop lents, trop brusques... Certains mouvements stressent énormément les chiens. Julie Faure, comportementaliste canin, revient sur ces gestes qui effraient nos amis à quatre pattes.

Nos amis les chiens ont, comme nous, leurs peurs et leurs angoisses bien à eux.  Mais comment agir quand on ne parle pas la langue de nos amis à quatre pattes ? Julie Faure, éducatrice et comportementaliste canin, partage à Planet ses conseils d'experte pour détendre nos animaux et les rassurer.

Pour la spécialiste, une chose est sûre : la meilleure attitude à adopter face à un chien qui a peur est d'abord de montrer que nous gérons la situation. "Si nous leur communiquons notre stress ou notre inquiétude, cela ne fera qu'empirer les choses", explique-t-elle.

"Rester calme, montrer que tout va bien et que la situation est normale, peut aider le chien à se rendre compte que finalement il n'y a pas lieu de s'inquiéter, et donc l'aider à se détendre un peu", poursuit Julie Faure. 

Comment réagir face à un chien stressé ?

Si votre chien est dans un état de stress, évitez de le caresser et de le prendre dans vos bras sans paraître froid pour autant. L'objectif est d'agir comme d'habitude et de lui changer les idées en lui proposant une activité ou une friandise à laquelle il est familier.

"Dans le cas où votre chien se cache sous un meuble ou dans sa niche, surtout n'allez pas l'y déloger : il pourrait mal réagir à cause de la peur. Laissez le se calmer, et essayez de l'appeler calmement un peu plus tard", précise la comportementaliste. 

Attention à ne pas éviter à tout prix les situations stressantes

Dans ce type de situation, l'humain est une figure apaisante en laquelle l'animal doit pouvoir avoir confiance. Attention : il n'est pas pour autant question d'éviter à tout prix les situations stressantes.

"Cela peut renforcer le chien dans sa crainte et le conforter dans l'idée qu'il s'en est faite", souligne Julie Faure, qui rappelle que tous les animaux sont différents : certaines techniques peuvent donc aider certains chiens et aggraver la situation chez d'autres. 

Les odeurs et les sons qui apaisent les chiens stressés

"Dans le cas d'un chien très stressé et apeuré, l'odeur de la nourriture dans la plupart des cas, ne sera même pas attrayante : c'est un réel signe d'inconfort car l'objet de peur prime sur le reste", note l'éducatrice canin.

En revanche,certaines odeurs comme celles de certaines huiles essentielles auront des vertus apaisantes pour votre animal de compagnie. 

Les bruits blancs, bonne ou mauvaise idée ?

Pour les sons, la réponse est encore une fois à adapter selon le caractère de votre chien. "Les 'bruits blancs' peuvent avoir un effet apaisant chez le chien. On citera notamment le son d'un ventilateur au plus bas niveau, le son de la télé ou de la radio en fond. Cela dépendra si le chien a été habitué tout petit à ces sons, et s'il est sensible. Il ne faudrait pas que cela crée l'effet inverse !", articule Julie Faure. 

En outre, certainsgestes sont à proscrire près de nos amis les chiens.Découvrez-en la liste dans notre diaporama ci-dessous. 

Les gestes inhabituels

1/7
Les gestes inhabituels

"On parlera des gestes que le chien n'est pas habitué à voir dans son environnement, par exemple une personne qui fait du sport en levant et en baissant les bras, ou encore les personnes souffrant d'un handicap physique qui peuvent avoir une démarche particulière", énumère Julie Faure, comportementaliste canin. 

L'approche hésitante

2/7
L'approche hésitante

"Par exemple, les personnes âgées, les personnes apeurées, peuvent terrifier involontairement les chiens en ayant des gestes saccadés", explique Julie Faure. 

L'approche frontale

3/7
L'approche frontale

"Une erreur que beaucoup de personnes vont malheureusement faire envers des chiens qu'ils ne connaissent pas. Le chien peut  interpréter cette approche comme écrasante, rabaissante, en plus  d'être invasive. Si vous désirez caresser un chien, la meilleure chose à faire est de demander si c'est possible (tous les chiens n'aiment pas être caressés), de le laisser venir vers vous et de le caresser doucement sur le côté de l'épaule ou de l'encolure", nous apprend la comportementaliste canin. 

Les gestes violents

4/7
Les gestes violents

"Lorsqu'on est énervé, on peut saisir les objets rapidement, les jeter, ou encore taper dans un mur ou dans un objet. Le chien sait que quelque chose ne va pas, va 'éponger' toute la tension ambiante, et notre expression corporelle va le mettre très mal à l'aise", explique l'experte. 

Voir la suite du diaporama

L'approche invasive

5/7
L'approche invasive

"Les enfants vont naturellement avoir une approche franche, désinvolte, qui peut rapidement mettre mal à l'aise, voire sur la défensive, nos amis canins", articule la spécialiste. 

Les gestes brusques

6/7
Les gestes brusques

"Comme pour nous, cela peut être surprenant ! Imaginez-vous en train de regarder à la télévision votre équipe de foot préférée qui marque un but, vous levez subitement les bras en l'air, alors que Médor ronfle tranquillement à vos pieds. Il y a de fortes chances pour qu'il se réveille d'un coup en ne comprenant pas ce qu'il se passe, et donc ne sachant pas comment réagir. Tendre le bras vers un chien trop proche de nous, le pointer du doigt, peut le mettre très mal à l'aise et interpréter ce geste comme une 'attaque'", conclut Julie Faure. 

L'approche lente

7/7
L'approche lente

"Comme pour le geste brusque, un geste effectué trop lentement envers le chien peut lui faire peur. L'information transmise peut être mal interprétée par le chien, qui peut rappeler la prédation", résume Julie Faure.