Car mourir ne s'improvise pas, il y a un certain nombre d'éléments à prendre en compte pour préparer sa fin de vie. Si certains préfèrent ne pas y penser, car trop triste ou trop morbide, cela peut cependant être synonyme de grand soulagement pour ceux qui restent. Voici quelques conseils pour penser à tout.
Testament, données personnelles, adieux... Comment préparer sa mort avec sérénité ?IllustrationIstock

Beaucoup préfèrent ne pas y penser.  La mort, qui touche chacun et chacune d'entre nous d'une manière ou d'une autre, est un sujet triste, morbide, angoissant. Pourtant, comme toute étape d'une vie, il est nécessaire de s'y préparer correctement. D'une part, cela vous permet de partir en toute sérénité, sans aucun remord. D'autre part, cela facilitera grandement la tâche à vos proches, dont le deuil sera déjà très lourd à porter. 

À tout moment de sa vie, il faut d'ores-et-déjà prévenir vos proches d'un certain nombre de vos choix concernant la planification des soins, l'organisation des funérailles, ou encore la conservation de votre corps. En effet, il est primordial que vos dernières volontés soient respectées. Ainsi, pensez à indiquer à vos proches si vous souhaites être inhumé, crématisé ou incinéré. Pensez à vous inscrire sur la liste des donneurs d'organes et de tissus, le cas échéant. Informez également vos proches, voire votre médecin ou votre notaire, de votre consentement aux soins anticipés au cas où vous ne seriez plus apte à consentir lorsque vous en aurez besoin. Vous pouvez également économiser pour vos funérailles, et donner des directives à vos proches sur la manière dont vous souhaitez qu'elles se déroulent.

Préparer sa mort : comment rédiger son testament ?

En dehors de ces paramètres élémentaires, d'autres dimensions sont à prendre en compte. D'abord, le plus important : le respect de votre testament. Pour explorer cet aspect, Planet a contacté Maître Hadrien-François Willaume, notaire à Paris. Il nous explique les dispositions à prendre pour s'assurer que nos dernières volontés soient respectées. D'abord, le professionnel rappelle qu'il n'est pas obligatoire de rédiger un testament. “Si on n'en rédige pas, la succession est réglée en appliquant les dispositions légales fixées dans le code civil. Ce sont alors vos plus proches parents qui héritent de vous selon les règles légales : si vous avez des enfants, si vous n'en avez pas… Si vous souhaitez déroger à ces dispositions légales, il peut être judicieux de prendre des dispositions de dernières volontés en rédigeant un testament", détaille le notaire. 

Si vous souhaitez rédiger votre testament vous-même, voici ce qu'il faut savoir. Le document doit : 

  • Être rédigé de la main du testateur
  • Être daté
  • Être signé
  • Exprimer le plus clairement possible les souhaits de la personne qui l'écrit

Pour être sûr que votre volonté sera respecté, pensez à le rédiger aux côtés d'un notaire, qui pourra en assurer la conservation. Pour rappel, votre notaire peut également rédiger votre testament. 

Enfin, Maître Willaume nous conseille de "communiquer à ses proches la liste de ses avoirs financiers et immobiliers pour faciliter la recherche pour le notaire au moment de l'ouverture du dossier".

Un autre paramètre, trop souvent oublié, doit être préparé avant le décès...

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.