Trouver les mots justes dans une lettre de condoléances n'est jamais facile. Malgré cela, il est préférable d'écrire soi-même une lettre afin d'exprimer son soutien à l'occasion d'un deuil. Voici quelques règles de base pour témoigner de sa tristesse.
iStock

Lettre de condoléances: la forme à respecter

Publicité

Parce qu'il n'est pas toujours facile d'exprimer sa tristesse de vive voix, notamment lors de l'enterrement, il est admis de réaliser une lettre de condoléances. C'est d'ailleurs l'une des meilleures façons pour rendre hommage au défunt et exprimer tout votre soutien à sa famille. Pour cela, il convient tout d'abord de l'écrire à la main, de préférence sur du papier à lettres. On évitera cependant une mise en page un peu trop administrative (adresse du destinataire, nom de l'expéditeur, etc.). La coutume veut que la lettre de condoléances soit remise directement à la famille lors des obsèques, accompagnée de fleurs. Si vous n'avez pas l'opportunité d'être présent, vous pouvez également l'envoyer par la Poste.

Publicité

Les mots à employer pour une lettre de condoléances

Trouver les mots justes à la suite d'un deuil n'est pas une tâche aisée. Le plus important, c'est d'être sincère. Évitez les banalités ou les phrases ampoulées qui ne vous ressemblent pas. Témoignez simplement de votre tristesse avec les mots que vous avez l’habitude d’employer. Une lettre de condoléances simple et vraie est le meilleur moyen pour toucher la famille. Et n'oubliez pas : votre message n'a pas forcément besoin d'être long. Privilégiez simplement quelques mots si cela suffit à exprimer tout votre chagrin.