Le corps d'Elisa Pilarski, dévoré par des chiens, a été retrouvé il y a presque un mois. Les circonstances de sa mort suscitent toujours des interrogations.
Femme enceinte dévorée : les questions laissées sans réponse

Le mystère demeure autour du décès d’Elisa Pilarski, dont le corps a été retrouvé il y a trois semaines dans une forêt de l’Aisne, dévoré par des chiens. L’enquête se poursuit mais aucun élément n’a pour l’heure été donné sur les chiens impliqués ni sur le déroulé des événements. Depuis bientôt un mois, de nombreuses questions se posent sur cette journée du 16 novembre, alors que les enquêteurs envisagent plusieurs scénarios. Les proches de la jeune femme, qui était enceinte de six mois, continuent de faire vivre sa mémoire sur Internet, tout en attendant des réponses à leurs interrogations.

Femme enceinte dévorée : qui est l’homme qu’elle a croisé ?

La famille d’Elisa Pilarski peut compter sur le soutien de nombreux internautes qui, touchés par ce drame, partagent leurs pensées et leurs mots de réconfort. Ils sont aussi nombreux à se poser des questions sur la mort de la jeune femme enceinte et à s’étonner que l’affaire n’ait pas encore livré tous ses secrets. Certains s’interrogent notamment sur l’homme que la jeune femme aurait croisé peu de temps avant son décès. Comme l’a expliqué le procureur de la République de Soissons le 20 novembre, Elisa Pilarski avait signalé sur son compte Facebook qu’un chien de type malinois non tenu en laisse "rôdait dans les environs". Il précisait alors que ce chien n’avait pas été identifié. Le message posté par la jeune femme a depuis été supprimé mais, selon LCI, elle expliquait avoir eu une dispute avec le propriétaire de l’animal. "Heureusement", elle était avec son chien Chivas, sinon "boucherie assurée", ajoutait-elle alors.

Aucune autre information n’a depuis été donnée sur ce chien ou son propriétaire. Mais l’hypothèse de son implication a très vite été rejetée par Christophe Ellul, le compagnon d’Elisa Pilarski. Auprès de France 3, il a expliqué après le drame : "Elle a bien croisé un homme qui ne tenait pas son chien en laisse, je pense qu’ils se sont un peu engueulés, mais à mon avis cela ne rentre pas dans l’affaire". Seuls les résultats des prélèvements génétiques vont permettre d’éliminer certains chiens et d’en impliquer d’autres.

Remportez un chèque cadeau de 500€ et offrez-vous un vélo électrique en participant au grand jeu concours.

Vidéo : Disparue il y a 18 ans, la police vient de retrouver son corps

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.