Élisa Pilarski est morte le 16 novembre alors qu'elle promenait son chien dans une forêt de l'Aisne. De nombreuses personnes s'intéressent au sort de l'animal.
Femme enceinte dévorée par des chiens : cette question qui taraude les internautesIllustrationIstock

Plus d’une semaine après la mort d'Élisa Pilarski, dont le corps a été retrouvé dévoré par des chiens dans une forêt de l’Aisne, de nombreuses questions sont toujours sans réponse. Les enquêteurs cherchent notamment à savoir ce qu’il s’est passé cet après-midi du 16 novembre, alors que, selon les résultats de l’autopsie, elle est décédée d’"une hémorragie consécutive à plusieurs morsures de chiens aux membres supérieurs et inférieurs ainsi qu’à la tête". Christophe, le compagnon d'Élisa Pilarski a expliqué à France 3 qu’elle l’avait appelé vers 13 heures, pour lui dire "qu’elle était attaquée par plusieurs chiens, se faisait mordre aux bras et à la jambe". Des prélèvements génétiques ont été effectués sur 67 chiens, notamment ses 5 animaux et les 62 chiens d’un équipage de chasse à courre.

Qu’est-il arrivé à son chien Curtis ?

Lors de cette promenade en forêt, Élisa Pilarski était accompagnée de son chien Curtis, dont elle était très proche, et qui a lui aussi été blessé. Une semaine après le drame, qu’est-il arrivé à ce chien, qui a conduit son maître jusqu’au corps de la jeune femme ? Le 24 novembre, la page Facebook de soutien à Élisa Pilarski a posté un message pour donner des nouvelles de l'animal. Selon Le Courrier picard, le message, depuis supprimé, précisait que "Curtis a été emmené à la fourrière où il est toujours seul, triste, et nous espérons son retour rapide ou du moins son transfert auprès de personnes aptes à s’occuper de lui comme il se doit après un tel traumatisme". "Curtis est un chien qui aimait énormément sa maman humaine, et il est à mon sens une victime aussi", ajoutait alors le message.

Le procureur de Soissons avait indiqué quelques jours plus tôt que l’animal avait été pris en charge par des vétérinaires et qu’il faisait "l’objet d’un examen comportemental". Selon le quotidien régional, le compagnon d'Élisa Pilarski a aussi indiqué sur Facebook qu’il "[se] battrai[t]" pour sa femme et pour Enzo, le fils qu'elle portait. "Je récupèrerai Curtis, je te le promets, je t’aime très fort", a-t-il ajouté sur le réseau social. Des internautes se mobilisent désormais pour que l'animal soit rendu à son maître.

Vidéo : Affaire Maëlys : ce que Nordhal Lelandais a avoué

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.