Fermeture des établissements scolaires, appel à réduire les déplacements… Après les annonces d'Emmanuel Macron jeudi 12 mars au soir, Edouard Philippe a, à son tour, ce vendredi 13 mars, indiqué que les rassemblements de plus de 100 personnes étaient désormais interdits. Nous dirigeons-nous alors vers un scénario à l'italienne ?
Coronavirus : la France va-t-elle confinée dans les prochains jours ?AFP

Ralentir la propagation du virus, coûte que coûte. Cet objectif, le gouvernement entend l’atteindre grâce à une batterie de mesures strictes. L’allocution très solennelle du président de la République ce jeudi 12 mars au soir depuis l’Elysée le démontre. Pour contrer le Covid-19, l’ensemble des établissements scolaires seront par exemple, dès lundi 16 mars, fermés "au moins jusqu'aux vacances de printemps", a indiqué le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer ce vendredi sur France Inter.

Emmanuel Macron a aussi appelé jeudi soir "tous les Français" à limiter "au strict nécessaire" leurs déplacements. Il demande de privilégier le télétravail lorsque cela est possible. Les visites aux personnes âgées doivent également être évitées.

Ce vendredi 13 mars au soir, selon le dernier bilan du ministère de la santé, 79 décès et 3 661 cas de coronavirus sont confirmés en France. Soit 800 nouveaux cas en 24 heures.

"Nous ne sommes qu'au début de l'épidémie, elle progresse, c'était attendu", a par ailleurs souligné vendredi soir le ministre de la Santé Olivier Véran.

Coronavirus : les rassemblements de plus de 100 personnes désormais interdits

Édouard Philippe a, quant à lui, annoncé au JT de 13h sur TF1 ce vendredi 13 mars, que les rassemblements de plus de 100 personnes sont désormais interdits, en plein air comme à huis clos, jusqu’à nouvel ordre. Cela afin de "retarder le pic épidémique".

De fait, les bars, les restaurants, les cinémas, les théâtres tous comme les discothèques sont concernés, a confirmé ce vendredi après-midi le préfet de la région Pays-de-la-Loire à 20 minutes.

Une "distance d’environ un mètre" entre chaque client devra aussi être maintenue.

Si les cinémas resteront ouverts, la limite de 100 personnes devra strictement être respectée. A noter cependant qu’avec les reports de sortie de films, l’offre va être limitée.

"Il y aura des contrôles aléatoires de la part des services de l’Etat afin de vérifier que ces dispositions soient appliquées", indique Claude d’Harcourt, le préfet des Pays-de-la-Loire.

Seules exceptions à cette règle pour le moment : les commerces alimentaires et les transports.

Certes, ces mesures sont pour l’instant plus légères que celles prises en Italie, où l’ensemble des commerces, à l'exception de ceux de la distribution alimentaire et de la santé, ont été fermés. La liberté de circuler y est également restreinte et les rassemblements dans tout le pays sont proscrits, jusqu’au 3 avril.

Mais en France, avec la fermeture des écoles, la SNCF et les réseaux de transports en commun n’ont pas d’autres choix que de réduire leurs offres.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Coronavirus : les pays qui n'autorisent plus l'entrée aux Français

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.