Pour se protéger des ondes émises par le dispositif Linky, certains usagers sont tentés de barricader leur compteur avec du carton et du papier aluminium. Explications.
Compteur Linky : pourquoi certains usagers mettent-ils de l'aluminium dessus ?AFP

Rumeurs d'espionnage, départs de feux, surfacturation, le compteur Linky est au coeur de bien des polémiques depuis son installation en France. Il y a aussi la problématique des ondes qui inquiètent certains usagers. Le dispositif se base sur une technologie qui lui permet d'être relevé à distance mais aussi de faire transiter des données sur la consommation des ménages, ce qui explique son nom de compteur "communicant" ou "intelligent".

Les informations sont transmises via le courant porteur en ligne, aussi appelé CPL, et non pas par des ondes hertziennes ou wifi. Selon Le Monde, ce courant est uilisé depuis les années 1950, "pour les box Internet ou des usages domotiques, comme les volets roulants ou les alarmes, mais aussi dans tous les compteurs avec l’option 'heures pleines-heures creuses', soit environ dix millions de foyers". 

Une cage en carton pour se protéger de Linky ?

Sur le forum de picbleu, site spécialisé dans l'habitat durable, une consommatrice a demandé l'avis d'experts au sujet d'une "cage de Farfaday" pour se protéger des ondes émises par le compteur Linky. Il s'agit d'une boîte en carton à entourer de papier aluminium. Est-ce vraiment efficace ? Non. "Mettre un carton avec de l'aluminium ne sert à rien. Ce ne sont pas les émissions du compteur Linky qui posent le plus de problèmes, car il s'agit d'une communication identique à un téléphone portable 3G ou 4G dont l'ensemble crée malheureusement un véritable smog électromagnétique qui nous affecte en permanence", indique picbleu.

Face aux risques d'effets secondaires pour les personnes électrosensibles, le Bordelais André Pierronnet, ingénieur en process industriel, a inventé un filtre sous forme de boîtier pour arrêter les ondes. Il s'est confié à Sud Ouest qu'il a lancé avant tout pour lui, électrosensible. "J'ai donc fabriqué cet appareil pour me protéger des ondes de Linky. J'ai investi 70 000 euros et mené des recherches durant 18 mois ", explique-t-il. Maux de tête, vertige, problèmes de concentration... Près de 5% de la population est électrosensible et sujette à ce type de troubles. "Les filtres anti CPL Zen Protect sont les meilleurs filtres anti CPL Linky et électricité sale (Dirty Electricity). Ils sont les plus efficaces du marché domestique car ils filtrent la bande de fréquences la plus large, de 10 kHz à 2 MHz avec une efficacité optimale quelle que soit la puissance consommée. La filtration inclut les fréquences Linky CPL en G1 mais aussi en G3 et bien au-delà sur toutes les bandes CENELEC A, B , C et D et plus encore pour des usages encore inconnus et non utilisés à ce jour", précise le site de son entreprise Biovolts Protect. Fabriqué en France en Ariège, il est commercialisé pour un prix de 600 euros.

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.