Considérées comme plus vulnérables, les personnes âgées sont les premières victimes des arnaques en tout genre. Voici quelques conseils pour protéger vos proches des escrocs.
Arnaque : 5 conseils pour protéger ses proches âgés

Agent municipal, policier, vendeur de fruits et légumes... Aujourd'hui, les escrocs redoublent d'imagination pour vous soutirer de l'argent, et n'hésitent pas à usurper l'identité d'entreprises ou de métiers pour vous endormir. Considérées comme des proies faciles, les personnes âgées sont malheureusement les premières victimes des stratagèmes des malandrins, d'où l'importance de sensibiliser son entourage à leurs pratiques peu scrupuleuses. Cap Retraite, plateforme d'accompagnement pour les seniors, nous a listé les arnaques qui touchent le plus facilement les retraités, tout en nous fournissant les astuces à connaître pour les avertir. Découvrez les 6 ruses les plus fréquentes dans notre diaporama ci-dessous. 

"Les personnes âgées sont vulnérables aux escrocs en tout genre pour au moins deux raisons", selon Cap Retraite. Les voici :

  • "Elles présentent souvent des problèmes cognitifs qui altèrent leur jugement ou elles sont souvent seules, la solitude peut potentiellement les rendre plus crédules. A fortiori si la personne âgée est dépendante et isolée socialement", note Julie S., cheffe d'équipe des conseillers.
  • "De plus, les personnes âgées ne sont pas nées dans l'avènement des nouvelles technologies, comme c'est le cas pour les jeunes générations. Leur manque de connaissance concernant ces outils peut aussi jouer en leur défaveur dans la mesure où elles ou ils ne maitrîsent pas assez bien ces outils pour distinguer un mail frauduleux par exemple, ou n'ont tout simplement pas le réflexe de vérifier la véracité de ce qu'on leur présente", poursuit-elle 

Quand peut-on parler d'abus de faiblesse ? 

Dans certains cas, l'arnaque peut être considérée comme un abus de faiblesse. "Les  tribunaux français ont adopté certains critères supplémentaires favorisant les arnaques : l’âge, du veuvage, de l’isolement, de la maladie, du handicap, de la méconnaissance de la langue française, du faible niveau d’instruction, de la détresse économique", énumère le site spécialisé. 

L'arnaque aux grands-parents

1/6
L'arnaque aux grands-parents

"L’escroc se fait passer pour l’un des petits-enfants du senior et réclame de l’argent pour le dépanner.

L'arnaque a souvent lieu par téléphone dans un lieu bruyant rendant l'interlocuteur difficilement intelligible. Toutefois, cette usurpation d'identité peut aussi avoir lieu par email. Certains fraudeurs vont jusqu'à créer de faux comptes Facebook des proches afin d'être plus crédibles.

Conseil. En cas de coup de fil suspect d’une personne se faisant passer pour un proche, dites-lui que vous allez la rappeler. Contactez ensuite vous-même les parents du prétendu petit-fils. Même – ET SURTOUT – si celui-ci a demandé de ne pas leur en parler", explique Cap Retraite. 

Les courriels frauduleux

2/6
Les courriels frauduleux

"De plus en plus d’arnaqueurs utilisent les emails pour tromper les seniors. Ces mails proposent des investissements louches aux seniors cherchant à placer leurs économies ou alors des inconnus proposent une partie de leur fortune en échange d’un service, à condition de les aider à couvrir les premiers frais d’administration…

Conseil. Lorsque ce qu’on vous annonce ou propose est « trop beau pour être vrai », c’est probablement véritablement le cas. Jetez au panier tout email louche de ce genre. Ne donnez jamais vos coordonnées et mots de passe dans ces emails dont le but peut aussi être de récupérer vos détails pour vous dépouiller à l’avenir", explique Julie S. 

Les fausses œuvres caritatives

3/6
Les fausses œuvres caritatives

"Cette arnaque intervient souvent après une catastrophe. Les personnes âgées sont contactées par des prétendues œuvres de bienfaisance pour venir en aide aux sinistrés. Cette arnaque existe aussi en version de la collecte de dons pour une cause quelconque, les truands font appel au bon cœur des seniors.

Conseil. Si vous souhaitez faire un don après une catastrophe, contactez vous-même des œuvres caritatives connues", note la cheffe des conseillers. 

L’arnaque aux obsèques

4/6
L’arnaque aux obsèques

"Les seniors reçoivent des mails annonçant le décès d'un proche, suivi d'un lien. Si le senior clique sur le lien, un virus informatique s'installe automatiquement sur son ordinateur pour voler ses données privées. Il existe autant de variantes qu'il n'y a de prétextes.

Conseil. Ne cliquez jamais sur les liens dans des emails dont la provenance vous est inconnue. Rapprochez-vous des connaissances du défunt pour prendre de vos nouvelles". 

Les faux médicaments et produits anti-âge

5/6
Les faux médicaments et produits anti-âge

"Beaucoup de seniors ont des petites retraites et certains sont tentés de réduire leurs dépenses en médicament en les achetant sur Internet. On leur vend sur internet des médicaments comme en pharmacie ou des produits anti-âge pour seniors aux propriétés inédites. En réalité, il s'agit de produits illégaux provenant de laboratoires étrangers ou les substances ne sont pas vérifiées et peuvent potentiellement être dangereuses pour la santé.

Conseil. Méfiez-vous des prix trop attractifs des pharmacies en ligne. Vérifiez auprès de vos proches ou de spécialistes en qui vous avez confiance, la qualité des produits qui vous sont proposés". 

La signature de contrat de prestation ou de service

6/6
La signature de contrat de prestation ou de service

"Le senior est souvent soumis à certaines situations ou il peut plus facilement se méprendre sur la nature d'une transaction. Dans une situation d’urgence par exemple ayant mis la personne dans l’incapacité de consulter d’autres professionnels (fuite d’eau, dépannage sur l’autoroute…), dans le cadre d’une réunion à domicile (vente de cosmétiques…) ou d’une excursion, dans un lieu qui n’est pas destiné à la commercialisation du bien ou du service proposé (parking d’une grande surface), lors d’une foire ou d’un salon, dans le cadre de sollicitations personnalisées reçues à domicile (courriers par exemple) invitant à se rendre sur un lieu de vente, et assorties de l’offre d’avantages particuliers.

Conseil. Demandez à une personne de confiance d'être avec vous au moment du démarchage. Si ça n'est pas le cas, ne prenez pas de décision hâtive et dites que vous devez rencontrer d'autres prestataires comme lui pour faire votre choix. S'il tente de vous en dissuader, méfiez-vous", conclut Cap Retraite. 

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.