Parfois, la maladie frappe à quelques années seulement de la retraite… Sinon à quelques mois. Dans ce cas, et quand on peut se le permettre, faut-il partir plus tôt ?
Retraite : est-il judicieux de liquider vos droits pendant un arrêt maladie ?Istock
Sommaire

Plus l’âge avance, plus la retraite approche. Hélas, la santé se dégrade souvent. Et cela n’a rien d’étonnant : le temps fait son œuvre, les années passées à s’échiner à l’ouvrage finissent par peser sur le corps. Dès lors, il peut-être tentant de profiter d’un arrêt maladie tardif pour mettre un terme à sa carrière professionnelle et commencer à préparer sa cessation d’activité. Après tout, pourquoi ne pas faire d’une pierre deux coups ? La fatigue à elle seule pourrait en convaincre quelques-uns que c’est la piste à suivre. Pourtant… Il y a souvent une option plus pertinente. Explication.

Rappelons d’abord, comme le souligne Capital, que la législation en vigueur protège les salariés en cas d’arrêt maladie. En théorie, une entreprise se doit de compléter les indemnités que verse la Sécurité sociale, de façon à garantir au moins 90% du salaire brut pour toute incapacité de travailler dont la durée est comprise entre 30 à 90 jours. La nature exacte du délai dépendra de l’ancienneté du travailleur ou de la travailleuse. Passé 90 jours, et jusqu’à 180 jours maximum, l’employeur se doit d’assurer au moins 66,66 % de la rémunération. Après quoi, la société n’a plus d’obligation… Ce qui se solde généralement par la perception d’un salaire amputé de moitié.

Ces protections sont importantes à prendre en compte avant de se décider à clôturer sa carrière.

Retraite : faut-il profiter d’un arrêt de travail pour partir ?

C’est l’article L. 1226-1 du Code du travail qui protège les salariés ainsi qu’expliqué. Cependant, dans certains cas, vous aurez peut-être droit à des conditions plus favorables encore. Ce genre de situation s’observe en cas de convention collective, indique la société d’assurance Groupama sur son site. Il pourrait donc être pertinent de se montrer patient…

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.