Le départ à la retraite s'accompagne généralement d'une indemnité de cessation d'activité. Dans certains cas - pas tous ! - elle est imposable. Ce qu'il faut savoir pour éviter les mauvaises surprises.
Départ à la retraite : oui, vous pouvez être imposé sur votre indemnitéIstock
Sommaire

C’est un petit coup de pouce bienvenu. L’indemnité de départ à la retraite, à laquelle ont droit l’essentiel des salariés de France, peut s’avérer précieuse. D’autant plus, rappelle le site du service public, que tout est fait pour maximiser son montant. C’est pourquoi deux formules existent… mais c’est systématiquement la version la plus avantageuse des deux qui sera prise en compte. La somme perçue par le travailleur ou la travailleuse varie en fonction de son ancienneté dans l’entreprise. Plus l’on reste longtemps, plus on s’approche d’un mois de salaire en plus. Passées 20 années, il est même possible de l’excéder.

Dans certains cas, l’indemnité de départ à la retraite est estimée sur la base du douzième de la rémunération brute des 12 derniers mois avant la cessation d’activité (c’est-à-dire, sur la base d’un mois de salaire brut). Dans d’autres le calcul s’appuie sur le tiers de la rémunération brute perçue sur les trois derniers mois. C’est une situation qui peut s’avérer intéressante, puisque les primes et autres salaires exceptionnels versés sur cette période seront recalculés sur seulement trois mois, insiste le site du service public. En outre, la situation peut être bousculée (uniquement en faveur du salarié) par des accords collectifs.

Ceci étant, l’indemnité de retraite peut parfois s’avérer moins intéressante que promise… Et pour cause : elle est imposable !

Impôts et indemnité de départ à la retraite : dans quels cas n’en paye-t-on pas ?

En pratique, il est possible de s’éviter toute imposition sur l’indemnité de départ à la retraite. Cependant, cela implique certaines configurations de cessation d’activité qui ne sont pas toujours parmi les plus courantes. Les retraités français, en effet, peuvent bénéficier d’une exonération dans le cas d’un départ volontaire à la retraite… rendu possible par un plan de sauvegarde de l’emploi, indique Challenges

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.